Deux joyaux du Mile-Ex achetés par la Sun Life


Édition du 10 Novembre 2018

Deux joyaux du Mile-Ex achetés par la Sun Life


Édition du 10 Novembre 2018

Par Claudine Hébert

Les deux bâtiments, dont la superficie totalise 400 000 pieds carrés, ont été vendus à la ­Financière ­Sun ­Life au printemps dernier, pour 155,5 M$. Sur notre photo, le 7450 de la rue ­Mile-End.

Achetés, rénovés, loués... et déjà vendus. Il aura fallu moins de six ans pour que les deux immeubles de la rue Mile-End (7250 et 7450), achetés et rénovés par Richard Hylands, président de Corporation immobilière Kevric, et ses partenaires financiers, passent sous d'autres mains. Les deux bâtiments, dont la superficie totalise 400 000 pieds carrés, ont été vendus à la Financière Sun Life au printemps dernier.

Soldée à 155,5 M $, la transaction est la plus importante à avoir eu lieu au Québec en immobilier commercial au cours des douze derniers mois. Un coup de maître salué par la plupart des experts contactés par le journal Les Affaires. Rappelons que ces deux immeubles, deux anciennes usines, avaient été achetés en 2012 au coût de 16 M $. Ils ont ensuite fait l'objet de travaux de réfection au coût d'une quarantaine de millions de dollars. Faites le calcul... cette vente a rapporté près de trois fois la mise !

Potentiel d'affaires

Situés à proximité de la gare du Parc, les deux immeubles sont aujourd'hui loués à 95 % (7250) et 100 % (7450) de leur capacité, indique Richard Hylands. Parmi les locataires, on trouve notamment Telecon, Banque TD, Golder, Banque Nationale de Paris et Shaw Direct. «J'ai toujours été convaincu par le potentiel d'affaires de ce quartier qui avait été laissé à l'abandon», souligne M. Hylands, l'investisseur immobilier qui a toujours aimé redonner une seconde vie à des bâtiments. S'il n'avait été que de lui, M. Hylands n'aurait pas vendu ces deux immeubles qui ont, entre autres, contribué à revitaliser le secteur du Mile-Ex. Ses partenaires étaient toutefois d'un autre avis.

Situés à proximité de la gare du ­Parc, le 7250 de la rue ­Mile-End est loué à 95 % de sa capacité.

Il n'aura fallu que trois mois entre la mise en vente et la signature de la transaction. «Ce type de bâtiment modernisé et rempli de locataires dont les baux sont signés à long terme est très recherché par les investisseurs institutionnels et autres gestionnaires immobiliers», analyse Sylvain Leclair, vice-président directeur du Groupe Altus. L'acheteur a d'ailleurs payé un juste prix, poursuit-il.

Afin, justement, d'obtenir le prix recherché, M. Hylands et ses partenaires ont fait affaire avec un courtier immobilier de Toronto, en l'occurrence une équipe de RBC, pour procéder à la vente des deux immeubles. Cette stratégie a porté ses fruits. Six acheteurs, dont deux du Québec, ont cogné à la porte. Sun Life a été la plus généreuse.

Quelle est la suite des choses ? M. Hylands et ses partenaires travaillent déjà sur la réfection d'un autre immeuble de bureaux. Cette fois, l'immeuble est situé sur l'avenue Atwater, à l'angle de la rue Tupper, tout près de la station de métro Atwater. Achetée au coût de 11 M $, la structure de 175 000 pieds carrés répartie sur sept étages passe sous le bistouri. Des travaux de plus de 15 M $ sont en cours afin que le bâtiment obtienne une certification LEED. «Des entreprises ont déjà commencé à frapper à la porte pour une location. Les travaux seront finis en 2019», signale M. Hylands.

CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «LES GRANDS DE L'IMMOBILIER 2018»

À la une

Bourse: Wall Street a rebondi

Mis à jour il y a 56 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a légèrement progressé lundi.

Bourse: les gagnants et les perdants du 22 avril

Mis à jour à 17:06 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Meta Platforms, 5N Plus et Lycos Energy

Mis à jour à 10:07 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Meta Platforms, 5N Plus et Lycos Energy ? Voici quelques recommandations d’analystes.