Le Plan Nord: une question de sécurité nationale, dit Charest au Brésil

Publié le 11/04/2012 à 17:15

Le Plan Nord: une question de sécurité nationale, dit Charest au Brésil

Publié le 11/04/2012 à 17:15

Par La Presse Canadienne

Le Plan Nord contribuera à la sécurité nationale des pays investisseurs, a déclaré mercredi le premier ministre Jean Charest, qui s'est aussi défendu de faire de "l'inflation verbale" avec ce projet de développement économique.

En mission au Brésil, M. Charest a vanté l'accessibilité aux ressources naturelles du Québec, en rappelant que la Chine a récemment privé le Japon de certains de ses métaux en guise de représailles commerciales.

Le premier ministre a rappelé que des projets d'exploitation de terres rares sont en développement, sur le territoire du Plan Nord, ce qui en ferait une alternative à la Chine pour ces métaux qui entrent dans la fabrication d'appareils électroniques.

Après avoir sollicité les investissements du Brésil dans le nord québécois, M. Charest a souligné que l'accès aux ressources naturelles est un enjeu stratégique non négligeable.

En point de presse, M. Charest a soutenu que le Québec fait des envieux avec ce projet de croissance économique qui repose, du point de vue des investissements privés, sur le secteur minier.

Le Plan Nord, qui s'étale sur 25 ans, prévoit 80 milliards $ d'investissements, soit 47 milliards $ en projets de production d'énergie par Hydro-Québec et 33 milliards $ pour le déploiement du secteur minier.

M. Charest n'a pas voulu s'avancer sur une prévision de croissance du secteur minier, qui compte pour 1,5 pour cent de l'économie québécoise.

Le premier ministre a cependant rappelé que les investissements du secteur minier sont passés de 2,9 milliards $ en 2010 à 3,2 milliards $ en 2011.

À titre comparatif, pendant le boom pétrolier en Alberta, l'industrie du gaz et du pétrole dépensait en moyenne plus de 40 milliards $ par année, durant la période de 2005 à 2008.

M. Charest s'est défendu de faire de l'inflation verbale avec le Plan Nord, répondant ainsi à une accusation de l'ancien premier ministre péquiste Jacques Parizeau, l'automne dernier.

 

 

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Garder la tête haute en entrant dans la «maison des exclus»

BLOGUE INVITÉ. Retour sur une soirée d'élimination qui a finalement été le début d'une grande aventure.

À surveiller: Marché Goodfood, DuPont et Cenovus Energy

Il y a 52 minutes | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Marché Goodfood, DuPont et Cenovus Energy? Voici quelques recommandations d'analystes.

10 choses à savoir mercredi

Une IA pour commenter les matchs du CH? L'Alberta «viole les droits des enfants». Comment devenir président des USA!