Sylvie Vachon: une carrière menée à bon port

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

Sylvie Vachon: une carrière menée à bon port

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

« On peut acquérir une bonne compréhension de l’ensemble d’une organisation à travers les ressources humaines», croit Sylvie Vachon.

Rares sont les PDG à être diplômés en ressources humaines. C’est pourtant le cas de Sylvie Vachon, PDG de l’Administration portuaire de Montréal (APM) depuis 2009.


« J’ai toujours pensé que les employés constituaient le meilleur atout sur lequel une organisation peut miser, affirme-t-elle. Ce sont eux qui en font son succès. »


Gravir les échelons


Arrivée à l’APM en 1990, après avoir notamment supervisé les RH du fabricant industriel MIL Vickers, Sylvie Vachon a progressivement gravi les échelons. Débutant comme cheffe du personnel, elle a été vice-présidente administration et RH avant de prendre les commandes du port de Montréal.


« On peut acquérir une bonne compréhension de l’ensemble d’une organisation à travers les ressources humaines, indique-t-elle. Cela m’a permis de bien observer sur le terrain comment l’APM fonctionnait.  


Une approche axée sur l’humain


En tant que capitaine de l’APM, Sylvie Vachon est amenée à interagir avec de nombreux acteurs, tous indispensables à la bonne marche du port : les compagnies maritimes et ferroviaires, les entreprises de camionnage, les exportateurs-importateurs de marchandises, les municipalités, les gouvernements, le secteur touristique - puisque le port accueille des bateaux de croisière - les groupes socio-environnementaux…


« Il faut donc créer une synergie entre tous ces intervenants et trouver des solutions où tout le monde est gagnant », détaille-t-elle.


Pour relever ce défi, elle peut compter sur sa personnalité rassembleuse. Une qualité qui l’a également poussée à vouloir ouvrir sur l’extérieur le port, méconnu du grand public.


C’est à Sylvie Vachon et à son équipe que l’on doit le projet d’aménagement du Grand Quai, qui vise notamment à donner un meilleur accès au fleuve aux Montréalais.


 


CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «FEMMES D'AFFAIRES DU QUÉBEC 2018»


 

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

L'argent public mis dans l'IA, un honteux gaspillage?

CHRONIQUE. Les Québécois ne devraient récolter «que quelques miettes» des 2 G$ investis, selon une étude de l'Iris.

Pouvez-vous vraiment vous fier aux gourous de la finance?

25/03/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Une intelligence artificielle (IA) vient de découvrir qu'il faut être fou pour écouter leurs prédictions!

À la une

Est-ce la tâche du gouvernement de sauver nos sièges sociaux?

BLOGUE INVITÉ. Le gouvernement doit tout faire pour éviter que certaines entreprises dites stratégiques soient vendues.

Que faut-il savoir sur Huawei?

Les consommateurs apprécient ses appareils, mais les États s'inquiètent de la proximité entre l'entreprise et Pékin.

À surveiller : Loblaw, BRP et Blackberry

Que faire avec les titres de Loblaw, BRP et Blackberry? Voici quelques recommandations d’analystes.