Nouveau coup de pouce pour une start-up impliquée dans sa communauté

Publié le 24/07/2020 à 13:52

Nouveau coup de pouce pour une start-up impliquée dans sa communauté

Publié le 24/07/2020 à 13:52

Par Catherine Charron

(Photo: Jean-Michael Seminaro)

Un nouvel accélérateur pour start-up dont la mission première est d’avoir un impact social, environnemental et/ou économique sur son territoire s'est vu octroyer une enveloppe de 1,5M$ de la part de Développement économique Canada vendredi.

Le Consortium Territoires Entreprenants émerge d’une étroite collaboration qui a commencé il y a plus de 5 ans entre les accélérateurs L’Esplanade et Espace-inc.

Toutes deux ne s’adressent pas qu’aux start-up technologiques, mais bien à celles qui cherchent à avoir un impact dans leur milieu.

« On pense que le Québec va se construire autour de jeunes entrepreneurs qui veulent développer la province et leurs entreprises, mais pas dans une culture plus traditionnelle à la Silicon Valley », illustre Chloé Legris, directrice générale d’Espace-inc.

Depuis que leurs accélérateurs ont vu le jour en 2015, les deux instigateurs du projet ont remarqué que des start-up qui s’insèrent dans cette nouvelle économie dans certains coins du Québec avaient peu accès à des réseaux d’affaires à l’expertise pertinente pour les aider à croître.

« La refonte complète du développement économique sous les Libéraux est venue rebrasser les cartes du soutien au développement entrepreneurial et local », affirme Pascal Grenier, directeur général de l’Explanade, ce qui expliquerait selon lui ce manque de ressources.

En travaillant directement avec les territoires, le Consortium, fondé en collaboration avec l’organisme Développement économique de l’agglomération de Longueuil et le Monvement des accélérateurs d’innovation du Québec, souhaite compléter « les ressources existantes », non pas s’y substituer.

Sept régions seraient d’ailleurs déjà intéressées par l’initiative.

D’ici les cinq prochaines années, l’équipe du Consortium souhaite permettre à 225 start-up d’ouvrir leur réseau à des mentors et des intervenants qui comprennent la réalité d’une entreprise en démarrage, et d’accéder à des « terrains d’expérimentation », afin de mettre en application dans un contexte réel leurs innovations.

Ce service s’adressera à toute organisation, qu’elle soit un OBNL, une coopérative ou une entreprise privée dont l’objectif est « de maximiser les retombées pour leur communauté », rappelle Chloé Legris. Celles-ci doivent minimalement avoir un produit fonctionnel ou bêta à présenter ou vouloir bâtir un plan de croissance, et réaliser jusqu’à 2 millions de dollars de chiffre d’affaires.

 

 

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Cryptomonnaies: Mastercard signe un accord avec le start-up Wirex

20/07/2020 | AFP

Wirex devient la première plateforme pour les cryptomonnaies à obtenir le statut de membre principal de Mastercard.

On trouve toujours de l’argent pour une bonne start-up

22/06/2020 | Jean-François Venne

DÉFI START-UP. Les start-ups doivent réapprendre à séduire les bailleurs de fonds essentiels à leur croissance.

À la une

À surveiller: Couche-Tard, Cominar et Toromont

Que faire avec les titres de Couche-Tard, Cominar et Toromont? Voici quelques recommandations d'analystes.

Avec le rachat géant de Speedway, 7-Eleven met le turbo aux États-Unis

08:51 | AFP

7-Eleven a annoncé lundi un accord pour acquérir la chaîne américaine de stations-service Speedway pour 21G$US.

Investisseurs, méfiez-vous de l'indice S&P500!

CHRONIQUE. C'est que ce «prestigieux» indice boursier est néfaste aux entreprises qui y figurent, selon une étude.