Le design, pour se distinguer de la concurrence

Offert par Les Affaires


Édition du 16 Mai 2015

Le design, pour se distinguer de la concurrence

Offert par Les Affaires


Édition du 16 Mai 2015

Par Claudine Hébert

Le commerce de détail a été mis à mal ces derniers mois dans la métropole. Plus que jamais, les marchands doivent se démarquer pour éviter la fuite de la clientèle vers les banlieues et les boutiques en ligne. Et le design peut les y aider. La relance du concours Commerce Design Montréal par la Ville tombe donc à pic pour donner un nouveau souffle au secteur.

Cliquez ici pour consulter le dossier Commerce et design

La majorité des commerçants qui investissent dans le design ont compris que leur démarche va au-delà de l'aspect cosmétique. Le design contribue principalement à développer l'image distinctive de leur commerce. « C'est comme une partie de poker. Le design est le quatrième as dont on ne peut plus se passer », dit Éric Bélanger, un des six propriétaires du Bar Furco, un des 20 lauréats du concours Commerce Design Montréal 2015. Le service à la clientèle, l'administration et la localisation sont les autres atouts essentiels au succès.

Le design représente en effet un outil marketing incontournable pour un commerce qui veut se différencier de la concurrence. « Parce qu'il fait parler de lui, qu'il attire l'attention, un décor bien choisi remplace avantageusement les frais de promotion dans les médias et sur le Web », ajoute Éric Bélanger. Le Bar Furco, situé rue Mayor, un petit tronçon atypique bien caché derrière l'église unie St. James, rue Sainte-Catherine Ouest, en est un bon exemple.

Nouvelle clientèle

Le design peut aussi servir à redéfinir la personnalité d'un commerce et à lui redonner une seconde jeunesse. Ouvert depuis 1984, le pub Rosemont était en perte de vitesse. Conseillés par le designer Zébulon Perron, les frères Stéphane et Christian Lévesque, proprios de cette taverne de quartier, ont modifié le décor intérieur, en plus de redessiner la terrasse et d'offrir désormais un service de restauration.

« Il y a eu un virage à 180 degrés dans le type de clientèle », ajoute Stéphane Lévesque, copropriétaire du restaurant Le Rosemont, aussi lauréat du concours. La nouvelle clientèle est plus variée, moins attirée par les machines de loterie qui ont d'ailleurs disparu du décor. « Notre chiffre d'affaires a augmenté de 50 % depuis qu'on a changé la signature intérieure du pub il y a deux ans. » Avant les rénovations, un client sur quatre venait des quartiers voisins. Le propriétaire est convaincu qu'ils vont maintenant venir de plus loin.

À la boutique de produits de céramique Ramacieri Soligo, dans Outremont, où un réaménagement intérieur a été entrepris il y a 10 ans, les investissements en design ont fait quintupler le chiffre d'affaires de l'entreprise familiale. « Le design de la boutique a rendu chaleureux des accessoires qui, à la base, dégagent une certaine froideur. Notre nouveau style a fait parler de nous dans les magazines, ce qui a fait augmenter l'achalandage », explique Gianni Ramacieri, qui incarne la troisième génération de l'entreprise, créée en 1967.

« Même si on occupe plus de 14 500 pieds carrés, on ne veut pas que le client ait l'impression de magasiner dans une grande surface. On veut qu'il se sente bien entouré, qu'il se sente comme un membre de notre famille », dit le commerçant de l'avenue Querbes, lauréat du concours Commerce Design 2015.

Cliquez ici pour consulter le dossier Commerce et design

À la une

Nouvel espoir dans la lutte aux changements climatiques

25/11/2022 | François Normand

ANALYSE. Plusieurs pays ont réussi à réduire leurs émissions de GES tout en affichant une croissance économique.

Bourse: Toronto clôture en légère hausse

Mis à jour le 25/11/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street a terminé sur une note contrastée.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 25/11/2022 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.