David's Tea : moins de cérémonie, plus de marketing

Publié le 25/04/2011 à 00:00, mis à jour le 25/04/2011 à 11:24

David's Tea : moins de cérémonie, plus de marketing

Publié le 25/04/2011 à 00:00, mis à jour le 25/04/2011 à 11:24

Par Marie-Eve Fournier

Pas moins de 40 boutiques de thé David's Tea ont été inaugurées dans huit provinces canadiennes depuis environ deux ans. Et ce n'est qu'un début. Le détaillant ambitionne de doubler cette année son nombre d'adresses au pays. Le fondateur de la chaîne, David Segal, 29 ans, nous explique comment il a réussi à imposer rapidement son prénom dans le marché du thé.

Les Affaires - Comment avez-vous eu l'idée de vous lancer dans la vente de thé ?

David Segal - Je me suis rendu au cinéma Quartier Latin en compagnie de ma femme, mais nous sommes arrivés en avance. Alors nous sommes allés à Maison de thé Camellia Sinensis, juste en face. C'est un concept très asiatique, très formel, que j'aime beaucoup. Mais je me suis dit que personne n'avait encore vendu de thé sur les artères commerciales du pays et dans les centres commerciaux d'une façon qui ne soit pas très sérieuse. C'était en 2007. Vous savez, j'ai toujours été un entrepreneur, même tout jeune. D'ailleurs, j'ai créé une entreprise dans le domaine informatique [Fitting Room Central], qui n'a malheureusement pas fonctionné.

L.A. - Quelle est votre approche marketing ?

D.S. - J'ai voulu créer des boutiques où on vend des thés traditionnels, mais aussi des mélanges uniques, créatifs et différents. Dans un environnement qui encourage les gens qui ne connaissent pas le thé à le découvrir. On a créé une image invitante, chaleureuse, moderne et sexy. On vend d'excellents thés, dont plusieurs sont biologiques. On utilise les mêmes stratégies que dans le secteur de la mode : il y a toujours des nouveautés, on fait des collections, il y a le thé du mois. Environ 90 % de nos thés sont exclusifs. On s'organise toujours pour surprendre les clients.

L.A. - Pourquoi avez-vous choisi de donner votre prénom à vos boutiques ?

D.S. - Le nom David's Tea, ce n'était pas mon idée. Avec l'équipe de marketing, on avait pensé à plusieurs noms, dont celui-là. On l'a finalement choisi parce que David, c'est commun, ça peut être n'importe quel David. Et il y a des David dans toutes les cultures. Au début, je n'aimais pas ça. Je ne voulais pas mettre mon prénom sur mes produits, comme Paul Newman sur sa vinaigrette ! Le prénom, c'est mieux que le nom de famille, car David, c'est générique. Ça représente le fait que le thé, c'est pour tout le monde.


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

À vous qui êtes saturés de changements...

Il y a 58 minutes | Geneviève Desautels

BLOGUE INVITÉ. Mieux vaut vous faire à l'idée que la seule constante, de nos jours, c'est le changement!

Comment utiliser les données de la mesure de l'expérience client

Il y a 4 minutes | Daniel Lafrenière

BLOGUE INVITÉ. Les commentaires positifs ou négatifs provenant de votre clientèle constituent une véritable mine d'or.

Lowe's Canada ferme 34 magasins jugés sous performants, dont 12 au Québec

Il y a 6 minutes | Julien Abadie avec La Presse Canadienne

Leur fermeture aidera à dégager la marge de manoeuvre pour réinvestir dans la croissance.