Objectif: réduire la facture de carburant


Édition du 12 Avril 2014

Objectif: réduire la facture de carburant


Édition du 12 Avril 2014

Garder ses véhicules plus longtemps

En attendant, les entreprises tentent d'optimiser l'utilisation de leur flotte en réalisant un inventaire de leurs besoins pour mieux affecter leurs véhicules à certaines tâches. «L'important est de savoir si un véhicule est à la bonne place : on peut avoir un S 550 diesel alors qu'un S 350 répondrait à leur besoin», rappelle M. Lebeau.

«Avant, les entreprises gardaient leurs voitures trois ans et jusqu'à 90 000 km, alors qu'aujourd'hui, la durée va jusqu'à cinq ans et 120 000 ou 140 000 km», constate Rodrigue Michaud. Si l'achat reste souvent la solution privilégiée des entreprises, c'est en fonction de leur situation et de leur taille : «si l'entreprise a une flotte de seulement cinq voitures, elle aura tendance à donner simplement une allocation à ses conducteurs pour ne pas avoir à assumer la gestion de ces véhicules. Par contre, si vous avez besoin d'une cinquantaine de véhicules, il devient plus économique d'avoir son propre parc, car les manufacturiers proposent des conditions de financement très attrayantes», estime Rodrigue Michaud. Autre avantage de l'achat : permettre un meilleur suivi et entretien des véhicules ainsi qu'une meilleure visibilité grâce à la standardisation de la flotte.

L'autopartage gagne du terrain

Certains ministères et municipalités ont commencé à opter pour une autre solution : l'autopartage ! «Cela se voit lorsque plusieurs ministères sont réunis au sein du même immeuble. Ce bassin de véhicules à partager constitue une approche très intéressante pour gérer les dollars de façon plus attentive. Mais du côté des entreprises, c'est un peu plus difficile», accorde Rodrigue Michaud. Les entreprises ont en effet plutôt tendance à assigner les véhicules ayant déjà beaucoup roulé aux salariés moins mobiles, afin d'équilibrer les compteurs.

«On constate encore qu'en 2012 au Canada, on parlait de 1,7 véhicule par permis de conduire, ce qui signifie qu'on n'en est pas encore à partager nos véhicules comme cela se fait en Europe», rappelle Sébastien Blondin.

Autre tendance ? L'apparition de la télémétrie et des aides à la conduite, qui ouvrent la voie à des économies de coûts. GM rappelle que le gouvernement américain a demandé à ce que tous les véhicules soient équipés de caméras de recul arrière d'ici 2018. «C'est une option qui devient désormais abordable», affirme Pierre Guèvremont, directeur des comptes parc pour le Québec et les Maritimes de GM. Des constructeurs comme Ford ont par exemple équipé la plupart de leurs véhicules de caméras de recul qui, en réduisant le nombre d'accidents, permettent de diminuer les frais de fonctionnement. «Lorsqu'on gère une flotte de 900 à 1 000 véhicules et que l'on économise chaque fois 200 $ sur un pare-chocs, au bout du compte, c'est avantageux», précise Benoit Lebeau.

Autre exemple ? La Lexus a par exemple développé un système précollision qui permet au «véhicule de s'ajuster lorsqu'il anticipe une collision imminente, pour protéger le corps du conducteur», détaille Sébastien Blondin. Pour Rodrigue Michaud, l'innovation viendra des voitures intelligentes qui se conduiront toutes seules grâce à une série de capteurs. Les constructeurs ont déjà développé le produit et travaillent aujourd'hui à affiner son aspect esthétique. Cela permettra de réduire les freinages et accélérations rapides ainsi que la congestion routière», ajoute-t-il.

1,6 - Au Québec, environ 6 millions de véhicules sont sur la route, dont 1,6 million de véhicules commerciaux, selon Sébastien Blondin, d'Element Fleet Management. Environ 56 000 véhicules sont gérés par des sociétés d'impartition.

À la une

Bourse: Wall Street finit dans le vert: records pour le Nasdaq et le S&P 500

Mis à jour à 17:18 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le TSX chute de plus de 50 points et Wall Street est en hausse.

À surveiller: Adobe, Cargojet et OceanaGold

09:18 | Gagnon, Jean

Que faire avec les titres de Adobe, Cargojet et OceanaGold ? Voici quelques recommandations d’analystes.

Le président du Conseil du patronat, Karl Blackburn, atteint d'un cancer

Il y a 52 minutes | Les Affaires

«Je devrai prioriser ma santé dans les prochains mois pour combattre cette maladie.»