Les VUS à la conquête du monde


Édition du 12 Août 2017

Les VUS à la conquête du monde


Édition du 12 Août 2017

Par Claudine Hébert

Pour la toute première fois de l’histoire, un modèle ­VUS s’est invité au sein du top trois des véhicules les plus vendus de la planète. Au cours du premier trimestre de 2017, le ­Rogue de ­Nissan s’est écoulé à plus de 212 000 unités.

Que ce soit pour les bagages, les boîtes, le chien, l'équipement de camping ou encore le transport des coéquipiers et des coéquipières de fiston et de fillette, le véhicule utilitaire sport (VUS) est devenu le choix numéro un des familles au pays. Comme ailleurs dans le monde.

Avec les 243 978 modèles vendus de la F-Séries de Ford et les 214 618 Corolla de Toyota écoulés, les véhicules de promenade trônent toujours au sommet du classement des automobiles les plus vendues. Et attention : les VUS s'affichent aussi désormais comme le segment ayant la cote des consommateurs sur tous les continents. Au cours du premier trimestre de 2017, il s'est vendu 6,5 millions de VUS sur le globe. Il s'agit de 30,6 % du marché, soit près d'un véhicule sur trois, rapporte Felipe Munoz, de JATO Dynamics, une firme britannique qui analyse le marché global des véhicules de promenade. C'est 1,8 million d'unités de plus que le deuxième segment le plus populaire, soit les voitures compactes.

Pour la toute première fois de l'histoire, un modèle VUS s'est même invité au sein du top trois des véhicules les plus vendus de la planète. Au cours du premier trimestre de 2017, le Rogue de Nissan s'est écoulé à plus de 212 000 unités. «Ce modèle a d'ailleurs dépassé le CR-V de Honda, qui était jusqu'à maintenant le VUS le plus vendu. Et il se rapproche du deuxième rang, qu'occupe le modèle Corolla», souligne M. Munoz dans son rapport. Cette prise de possession du marché par les VUS est loin d'être terminée. La firme Technavio prévoit une hausse de près de 20 % du marché des VUS d'ici 2021.

Le segment favori au Canada

Le Canada n'échappe pas à cette vague. Ici, c'est plus d'un véhicule vendu sur trois (40 %) qui figure désormais dans la catégorie des utilitaires sport. Le RAV-4 de Toyota (49 103), le Ford Escape (46 661), le CR-V de Honda (44 789) et le Rogue de Nissan (40 055) ont dominé les ventes dans cette catégorie de véhicules en 2016, indique le rapport DesRosiers Automotive.

«On ne s'étonne pas de voir les modèles de Toyota et de Honda au sein du top trois. Ce sont des véhicules fiables, durables, et ils affichent une très bonne valeur de revente», indique Gabriel Gélinas, chroniqueur automobile au Guide de l'auto. «Ce qui surprend, poursuit-il, c'est la performance du Rogue de Nissan, un modèle qui se hisse rarement parmi les meilleurs VUS au cours des essais routiers. En fait, les performances du Rogue dans le coeur des consommateurs s'expliquent en grande partie par les incitatifs financiers offerts par le manufacturier au moment de l'achat.»

Ce n'est pas d'hier que les VUS parcourent les routes. Les premiers véhicules du genre ont été les jeeps utilisées par les Américains lors de la Deuxième Guerre mondiale. Il aura toutefois fallu attendre le début des années 1990 pour assister à leur essor commercial.

«C'était au départ des véhicules à quatre roues motrices qui permettaient d'aller partout, peu importe les conditions routières. Le confort n'était pas le critère numéro un. Avec les années, le produit s'est raffiné au point où les VUS ont surpassé la minifourgonnette au titre de véhicule familial», raconte Jesse Caron, expert automobile chez CAA-Québec.

Pourquoi un tel enthousiasme ? «Ce sont des véhicules dont le format est pratique, spacieux et polyvalent», souligne Gabriel Gélinas. Il suffit d'ouvrir la porte arrière pour y loger un meuble IKEA, un vélo ou tout autre chargement. Le consommateur doit cependant faire attention au faux sentiment de sécurité que dégagent ces véhicules. «Parce qu'ils sont surélevés, la plupart des VUS donnent l'impression de dominer la route, mais il faut se méfier de leur centre de gravité plus élevé, qui augmente le risque de perte de contrôle», avertit le chroniqueur automobile.

La popularité des VUS est si grande qu'elle influence la production des manufacturiers. Chez Mazda, on a renoncé à poursuivre les ventes du modèle sous-compact Mazda 2 au Canada au profit du VUS sous-compact CX-3. «Chez Honda, la rumeur veut que la production de modèles de voitures sous-compactes diminue dans les prochains mois pour faire place à notre VUS sous-compact, le HRV», fait savoir Guy Duplessis, concessionnaire Honda L'Allier Sainte-Foy.

Le VUS n'est pas une camionnette

Considéré comme plus costaud que la voiture, le VUS n'est cependant pas une camionnette. «On ne peut donc pas tracter n'importe quelle remorque, y compris les véhicules récréatifs [VR]. Il faut respecter la charge maximale du VUS», signale Jesse Caron. Cette charge comprend non seulement le poids du VR, mais également celui des bagages, de la vaisselle, de la nourriture, des équipements, des bonbonnes de propane ainsi que des batteries et des réserves d'eau. «Au total, on ajoute ainsi quelque 450 kg [1 000 lb] au VR. Une charge à laquelle il ne faut pas oublier d'ajouter le poids des passagers et de leurs bagages rangés dans la voiture», signale l'expert de CAA-Québec.

À ce propos, la charge maximale que peut tracter un VUS d'un modèle et d'une année donnés varie selon qu'on se trouve en Amérique du Nord ou sur d'autres continents, fait remarquer Paul Laquerre, rédacteur en chef du magazine Camping Caravaning. Les charges permises peuvent varier de plus de 450 kg (1 000 lb). Pour quelles raisons ? «Les manufacturiers nord-américains doivent composer avec une culture de poursuite judiciaire aux États-Unis, ce qui les rend plus frileux», soulève le caravanier d'expérience.

Les attelages et autres équipements sécurisant la traction d'une remorque coûtent généralement de 500 $ à 2 000 $ pour un VUS. Il est beaucoup plus avantageux, selon Jesse Caron, de magasiner et de négocier tous ces accessoires au moment même de l'achat du VUS et de la remorque. D'ailleurs, ajoute-t-il, CAA-Québec recommande de profiter des ensembles de remorquage offerts par certains manufacturiers de VUS, notamment Ford, Dodge, GM et Jeep. «Ce sont des accessoires installés en usine. En plus d'être intégrés au véhicule, ils bénéficient d'une garantie.»

À la une

Lithium en territoire cri: une mine qui divise et ravive de vieilles blessures

La région autour de Nemaska possèderait l‘un des plus grands gisements de spodumène au monde.

Cinq prévisions pour l'immobilier et le bois en 2023

04/02/2023 | François Normand

ANALYSE. Fastmarkets vient de publier cinq prévisions qui affecteront plusieurs entreprises au Québec.

Elon Musk déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla

03/02/2023 | AFP

Elon Musk a été déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla.