S'organiser pour innover

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Octobre 2014

S'organiser pour innover

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Octobre 2014

[Illustration : Sébastien Thibault]

À la source de toute innovation, il y a une idée. Mais entre les deux, le chemin peut être long. Pour faire progresser les petits éclairs de génie de ses employés, chaque entreprise doit trouver la méthode qui lui convient.

L'ESSENTIEL : FAIRE CHEMINER LES IDÉES NOUVELLES

La firme technologique montréalaise iBwave consacre près du tiers de ses dépenses annuelles à la recherche et développement. Avec un tel investissement, mieux vaut compter sur une solide structure de gestion de l'innovation !

L'entreprise se spécialise dans les réseaux sans fil intra-muros d'immeubles tels que les tours de bureaux, les aéroports et les métros. Ses logiciels permettent de modéliser un espace en 3D et de simuler le fonctionnement d'un réseau en tenant compte des habitudes réelles des utilisateurs de téléphones cellulaires. Les ingénieurs peuvent par la suite placer les antennes aux bons endroits dans les immeubles et mieux gérer les réseaux.

«Une grande partie de nos nouveautés découlent de demandes de nos clients, note le pdg, Mario Bouchard. Ils nous font part de leurs besoins ou de leurs difficultés, et nous développons des solutions inédites.»

La firme s'est dotée d'un groupe Développement de produits et Innovations, composé des quatre directeurs de chaque gamme de produits. Tout en gérant les produits existants, chaque directeur étudie en tout temps une, deux ou trois innovations. Il doit, avec son équipe, tester le marché, discuter avec les clients, analyser les coûts de développement (en temps et en argent) et évaluer le rendement de l'investissement.

Tous les trois mois, les membres de la direction de l'entreprise se rassemblent pendant une journée «rencontre portfolio» pour étudier les innovations. Sont-elles stratégiques ? Ajoutent-elles de la valeur ? Augmenteront-elles les ventes ? «À la fin de la journée, on fait le top trois des projets et on fonce, explique Mario Bouchard. On réserve aussi certaines idées, qui seront fignolées, puis reconsidérées. D'autres sont tout simplement abandonnées.»

Le modèle semble fonctionner. Depuis six ans, iBwave a un taux de croissance annuel de 41 %. Son produit le plus récent, l'iBwave Mobile Planner, a gagné le prix de l'innovation 2014 du Small Cell Forum, au Royaume-Uni. Cette innovation est d'ailleurs en attente d'un brevet, une démarche qu'entreprend rarement iBwave. «Au début, nous tentions de faire breveter nos innovations, mais ça n'aboutissait jamais, confie Mario Bouchard. Il était difficile de faire accepter qu'il s'agissait d'innovations pures.»

Soumise au Canada et aux États-Unis, la demande de brevet pour l'iBwave Mobile Planner vise à protéger l'innovation, mais surtout à convaincre d'éventuels bailleurs de fonds. «Un brevet, ça étoffe un dossier», conclut Mario Bouchard, qui a cofondé iBwave en 2003.

À suivre dans cette section


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Bourse: Wall Street s'est resaisi au lendemain d'un recul

Mis à jour à 16:51 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le nouveau virus chinois a fortement inquiété les marchés la veille.

Évitez la Chine à moins que cela ne soit «essentiel», dit le CPQ

Des solutions alternatives permettent de rester en contact à distance avec ses fournisseurs ou ses clients.

Les sociétés canadiennes commencent à ressentir l'impact du coronavirus

Elles annulent leurs voyages et voient la valeur de leurs actions glisser.