Les marchés: des hausses malgré des résultats décevants

Publié le 20/07/2010 à 16:16

Les marchés: des hausses malgré des résultats décevants

Publié le 20/07/2010 à 16:16

Photo: Bloomberg.

Les marchés nord-américains ont terminé en hausse mardi, après avoir ouvert à la baisse à la suite de résultats trimestriels décevants divulgués par plusieurs entreprises jugées représentatives de l’économie américaine.

PLUS : Trois titres à surveiller : Celestica, GE et Saputo

Ce sont les titres énergétiques qui ont mené au revirement de tendance, le baril de pétrole s’appréciant de 61 cents US, à 77,15$ US.

À Toronto, le S&P/TSX a avancé de 86 points, à 11 630 points. Aux États-Unis, le Dow Jones a progressé de 75,5 points, à 10 230 points, le S&P 500, de 12,2 points, à 1083 points, et le Nasdaq, de 24,2 points, à 2222 points.

L’once d’or a progressé de 10,30$ US, à 1192,20$ US.

Après l’annonce d’une hausse de 25 points de base du taux directeur décrétée par la Banque du Canada, le dollar canadien a avancé de 0,96 cent US, à 95,77 cents US.

Aux Etats-Unis, IBM et Johnson & Johnson comptaient parmi les titres qui reculaient le plus, les investisseurs ayant été déçus par leurs résultats moins bons que prévu, en particulier leurs revenus moindres que ce qui était attendu.

IBM a perdu 2,5% et Johnson & Johnson a dévissé de 1,7%.

Goldman Sachs, en revanche, a avancé de 2,2% malgré l’annonce de résultats en-deçà des attentes.

Faisant référence aux résultats décevants des entreprises américaines, Blair Falconer, gestionnaire de portefeuille chez Valeurs mobilières HSBC, à Toronto, a souligné que «la faiblesse de l’économie aux États-Unis semblent de plus en plus se prolonger. Si vous vous attendez à ce qu’il faille un autre plan de stimulation de l’économie, vous voudrez sans doute vendre vos dollars américains et acheter de l’or.»

PLUS : Goldman Sachs voit son bénéfice tomber de 82 %

À la une

«On réinvestit dans la croissance pour capter les occasions qui se multiplient», Patrick Decostre, PDG de Boralex

Patrick Decostre, PDG de Boralex, a répondu à nos questions sur ses nouvelles orientations stratégiques et financières.

Boralex veut doubler sa puissance d'ici 2025, et encore d'ici 2030

Cette croissance se fera d’abord par la multiplication de son empreinte dans le solaire et aux États-Unis.

Boralex se lance dans le partage de terrains pour le solaire

14/06/2021 | François Normand

Comme les terrains sont rares, le producteur d'énergie verte se lance dans l’agrivoltaïsme avec la française Sun’Agri.