Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 30/06/2015 à 07:12, mis à jour le 30/06/2015 à 07:59

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 30/06/2015 à 07:12, mis à jour le 30/06/2015 à 07:59

Photo: Shutterstock

1-Même si le défaut de paiement semble inévitable pour la Grèce tôt mardi, les investisseurs semblent encore caresser l’espoir qu’une solution sera trouvée pour éviter le pire scénario et une contagion à d’autres maillons faibles de la zone euro. Il faut toutefois savoir que la volatilité effectue un grand retour en Bourse. Le Wall Street Journal signale que l’indice de volatilité de la Bourse de Chicago a touché hier son plus haut niveau depuis février.

2-Vers 8h, les contrats à terme sur les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq rebondissent de 0,59%, 0,49% et 0,41%. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, avance de 0,92% à 62,58$US.

 3-Sur la scène internationale, les investisseurs japonais sont restés zen face à la crise grecque. L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,6%.

La Bourse chinoise, qui est entrée dans un marché baissier hier après un repli de plus de 20% depuis son récent sommet, a nettement rebondi mardi. Le Shanghai Composite a gagné 5,5%.

En Europe, les Bourses évoluent de façon contrastée à la mi-journée. La Bourse de Paris gagne 0,21%, tandis que le DAX de Francfort cède 0,01% et que le FTSE 100 de Londres se replie de 0,44%.

Le taux de chômage est resté inchangé dans la zone euro entre avril et mai, à 11,1%, soit toujours son taux le plus faible depuis mars 2012, selon les chiffres publiés mardi par l'office européen de statistiques Eurostat.

4-Au plan économique, plusieurs données seront surveillées par les investisseurs. L’indice très suivi de l’immobilier américain, le S&P/Case-Shiller avril sera dévoil à 9h.

Au sud de la frontière, l'activité économique dans la région de Chicago en juin et la confiance des consommateurs pour le même mois (Conference Board) sont aussi au programme.

Au Canada, les données sur le PIB d’avril seront dévoilées à 8h30. Les économistes prévoient une augmentation de 0,3%.

5-La Bourse en général a été secouée lundi en raison de l’impasse grecque, mais le titre de Bombardier(Tor., BBDB.) en particulier a touché un nouveau creux annuel. Il faudra voir si l’avionneur montréalais participe au rebond anticipé des Bourses mardi.

L’analyste Richard David, de Canaccord Genuity, amorce le suivi de l’éditeur de logiciels d’Ottawa Shopify(Tor., SH), fraîchement arrivé en Bourse. La hausse fulgurante du prix de l’action depuis son arrivée en Bourse le rend tiède à l’égard du titre. Il établit sa cible à 30$US, soit moins que le cours récent de 31,32$US.

Les analystes reviennent sur l’importante transaction réalisée par la société Element Financial(Tor., EFN) auprès de General Electric (NY., GE) annoncée hier. Michael Overvelde, de Raymond James, croit que le titre fera mieux que son secteur dans les prochains mois. Il établit sa cible 6-12 mois à 24$.

L’action du géant de l’électronique Sony Corp.(NY, SNE) a fondu de 8% au Japon après que la société eut annoncé son intention de recueillir des milliards de dollars grâce à une émission d’actions et d’obligations.

Le géant alimentaire américain ConAgra Foods(NY, CAG) devrait dévoiler un bénéfice de 0,59$US l’action à son quatrième trimestre, selon les prévisions des analystes. L’an dernier, la société avait dégagé un bénéfice de 0,55$US l’action.

Maintenant, lisez pourquoi le meilleur conseil financier face au drame grec est de prendre du recul


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, plombée par les données sur l'emploi

Mis à jour le 03/04/2020 | LesAffaires.com et AFP

La Bourse de New York termine en baisse après l'annonce de la perte de 701 000 emplois aux É-U en mars.

Le pétrole bondit à nouveau

03/04/2020 | AFP

Le pétrole a enregistré vendredi une deuxième séance de forte hausse consécutive.

Le chômage grimpe en mars aux États-Unis, mais le pire est à venir

03/04/2020 | AFP

Les niveaux records enregistrés en mars ne sont sans doute qu'un prélude à ce qui attend le pays à partir d'avril.