Un député dénonce des placements de l'OIRPC dans des sociétés chinoises

Publié le 31/05/2019 à 06:52

Un député dénonce des placements de l'OIRPC dans des sociétés chinoises

Publié le 31/05/2019 à 06:52

Par La Presse Canadienne

L'Office d'investissement du Régime de pensions du Canada (OIRPC) fait face à des pressions pour qu'il se désengage de sociétés prétendument liées à des violations des droits de la personne en Chine.

«Certains de mes électeurs sont venus me voir au cours des dernières semaines parce que des membres de leur famille avaient été internés», a raconté le député conservateur de Calgary-Shepard, Tom Kmiec, lors d'une réunion du comité permanent des finances de la Chambre des communes.

Le parlementaire a aussi parlé des écoles de rééducation, qu'il a comparées à des camps de concentration et d'internement, où sont confinées des centaines de milliers de personnes appartenant à une minorité musulmane, les Ouïghours.

Selon Amnistie internationale, les personnes envoyées dans ces camps n'ont pas subi de procès et ne sont pas représentées par un avocat, ce qui permet aux autorités de les maintenir en détention pendant plusieurs mois. C'est elles qui déterminent si un détenu a été suffisamment «rééduqué».

L'OIRPC a investi dans deux sociétés _ Hangzhou Hikvision Digital Technology et Zhejiang Dahua Technology _ qui fabriqueraient des équipements de surveillance utilisés dans le cadre de la répression des Ouïghours, a accusé le député Kmiec.

Il a demandé aux représentants de l'OIRPC si celui-ci s'était débarrassé de ces investissements et sinon, pour quelles raisons il les garde.


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

COVID-19: comment vivez-vous la crise?

Il y a 48 minutes | Courrier des lecteurs

Nous lançons un nouveau rendez-vous: une publication de vos témoignages.

Voici les 4 critères à remplir pour sortir de la crise!

Il y a 48 minutes | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Il y a bel et bien un espoir de mettre fin à la COVID-19, même s'il semble encore loin...

Vers une réouverture des chantiers résidentiels avant le 4 mai?

07/04/2020 | Denis Lalonde

Et si les chantiers résidentiels à travers le Québec pouvaient rouvrir avant le début du mois de mai?