Les revenus des radios Stingray grugés par la baisse des dépenses publicitaires

Publié le 03/08/2022 à 11:42

Les revenus des radios Stingray grugés par la baisse des dépenses publicitaires

Publié le 03/08/2022 à 11:42

Par La Presse Canadienne

Au premier trimestre (terminé le 30 juin), la société a enregistré un bénéfice net de 9,4M$, comparativement à 4,2M$ à la même période l’an dernier. (Photo: 123RF)

Les revenus publicitaires des stations radiophoniques de Stingray (RAY.A) n’ont pas encore récupéré le terrain perdu durant la pandémie tandis que les concessionnaires automobiles doivent composer avec des stocks serrés.

Les revenus de la centaine de stations de l’entreprise montréalaise ont atteint 32 millions de dollars (M$), en hausse de 9,5% par rapport à l’an dernier. Les revenus se trouvent tout de même près de 25% sous leur seuil d’avant la pandémie.

Les stocks serrés font en sorte que les concessionnaires automobiles, qui représentaient «10% à 12%» des revenus publicitaires, n’ont plus besoin d’annoncer pour attirer la clientèle, a expliqué Eric Boyko, le président, cofondateur et chef de la direction de Stingray, lors d’une conférence téléphonique, mercredi, visant à discuter des plus récents résultats trimestriels. «Tout ce que les concessionnaires reçoivent, c’est déjà vendu.»

Les actionnaires devront se montrer patients avant que la reprise du segment radio soit complétée, croit Matthew Lee, analyste de Canaccord Genuity. «Nous croyons qu’il faudra encore du temps pour une reprise complète tandis que le retour continue.»

L’entreprise est toutefois parvenue à attirer de nouveaux annonceurs, souligne Eric Boyko. L’assouplissement de la réglementation entourant les paris sportifs en Ontario a été une nouvelle source d’annonceurs.

«Nous avons aussi réduit nos coûts de 10M$ à 12M$, ajoute l’entrepreneur. Notre nouvelle structure de coûts nous permet d’avoir une rentabilité comparable à celle d’il y a trois ans avec des revenus moindres.»

 

Les résultats

Au premier trimestre (terminé le 30 juin), la société a enregistré un bénéfice net de 9,4M$, comparativement à 4,2M$ à la même période l’an dernier.

Le bénéfice ajusté par action s’établit à 0,19$. Avant la publication des résultats, les analystes anticipaient un bénéfice ajusté par action de 0,19$.

Les revenus, pour leur part, ont progressé de 21,6% pour s’établir à 78,1 M$. L’entreprise a attribué cette augmentation à l’acquisition d’InStore Audio Network, à l’assouplissement des mesures sanitaires, à l’augmentation du nombre d’abonnés et à l’augmentation des ventes de services d’installation et de matériel liées à l’affichage numérique.

En avant−midi, l’action gagnait 0,09$, ou 1,46%, à 6,27$ à la Bourse de Toronto.

Sur le même sujet

À la une

Les chefs à la recherche de l'élément qui convaincra l'électorat

Les Québécois et les Québécoises ont commencé à aller aux urnes ce dimanche.

Qui a brillé à «Tout le monde en parle», selon vous?

25/09/2022 | Les Affaires

Les cinq chefs de parti ont croisé le fer à l'émission animée par Guy A. Lepage. «Les Affaires» veut votre avis!

Les chefs participent à l'émission «Tout le monde en parle»

Les chefs de parti sont interrogés par l'animateur Guy A. Lepage.