La crise appauvrit les pays pauvres

Publié le 06/10/2009 à 15:52

La crise appauvrit les pays pauvres

Publié le 06/10/2009 à 15:52

Par Olivier Schmouker

La survie économique de nombre de pays pauvres dépend des exportations. Photo : Bloomberg.

Dans les pays pauvres, les revenus tirés des exportations ont chuté de 32%, soit de 27 milliards de dollars américains, durant le premier semestre de 2009. Or, ces revenus permettent en grande partie la survie économique de ces pays…

Ainsi, les exportations ont dégringolé en valeur de 44% durant les six premiers mois de l’année dans les 49 pays les plus pauvres du monde, selon un rapport du Centre du commerce international, une agence conjointe de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et des Nations-unies.

Ceux qui souffrent le plus sont les pays d'Afrique sub-saharienne, leurs exportations ayant plongé de 49% au premier semestre, en glissement annuel.

Comment expliquer une telle chute ? En grande partie par la récession mondiale.

Des pays émergents tels que la Chine et le Brésil ne prennent pas le relais du ralentissement du commerce des pays développés avec les pays pauvres.

De fait, la part des exportations des pays pauvres vers ces pays émergents avait bondi entre 2001 et 2008, passant de 12 à 31%, suivant en cela le boom de la demande de matières premières.

Mais depuis le début de 2009, le Brésil et la Chine ont diminué leurs importations de 58% en provenance des pays les moins avancés. Une baisse nettement plus importante que celle des pays OCDE (-24%).

Ces baisses concernent surtout le secteur des ressources naturelles, comme le pétrole et les minerais.

Avec AFP.

EN SAVOIR PLUS :

Consultez le rapport du Centre (PDF)

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour le 10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

10/07/2020 | Jean-Paul Gagné

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...