Prédictions des analystes : une croissance anémique à Toronto, un bond pour New York

Publié le 17/09/2010 à 07:52, mis à jour le 17/09/2010 à 08:26

Prédictions des analystes : une croissance anémique à Toronto, un bond pour New York

Publié le 17/09/2010 à 07:52, mis à jour le 17/09/2010 à 08:26

Par Stéphane Rolland

Photo : Bloomberg

D’ici la fin de l’année, le S&P/TSX connaîtrait une croissance anémique alors que le SP&500 et le Dow Jones enregistreraient d’importants gains, selon les prédictions d’analystes et d’investisseurs institutionnels interrogés par l’agence de presse Reuters.

Selon les 20 répondants interrogés, le S&P/TSX terminerait l’année à 12 225 points. Autrement dit, cet indice ne progresserait que de 0,4% par rapport au cours de fermeture de jeudi à 12 173,35 points. Cette prédiction représente une croissance de 4% cette année, soit beaucoup moins que les 31% enregistré en 2009.

Les analystes sont toutefois loin de s’entendre leurs prédictions variant de 9 800 points à 14 500 points.

PLUS : Rendement des obligations : la croissance stagnera-t-elle au Canada?

États-Unis

Bonne nouvelle pour nos voisins du sud, les analystes sont plus optimistes et croient que les investisseurs craindront moins l’éventualité d’une récession en W.

La moyenne de 46 répondants interrogés sur le SP&500 établit une appréciation de près de 6% d’ici la fin de l’année pour atteindre 1 195 points. Cela représente un gain de 7% en 2010.

La moyenne de 25 répondants interrogés sur le Dow Jones établit, quant elle, une progression 7% cette année et de 5% d’ici la fin de l’année. Le Dow Jones terminerait l’année à 11 140 points.

PLUS : Notre section de titres à surveiller

 

À suivre dans cette section


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre


image

Adjointes administratives

Mercredi 14 octobre


image

Femmes Leaders

Mercredi 21 octobre

À la une

Québec serre la vis: trois régions passent en zone d'alerte orange

Trois régions se voient imposer de nouvelles restrictions: Québec, Montréal et Chaudières-Appalaches.

Voulons-nous vraiment vivre dans ce monde?

18/09/2020 | François Normand

ANALYSE - Cessons d'écouter ceux qui disent que le développement durable mine l'économie, car c'est faux: il la stimule.

La Bourse en pause comme la reprise?

BLOGUE. Deux stratèges ne perdent pas espoir que les chouchous techno passent le bâton aux bénéficiaires de la reprise.