Les marchés : après les manifestations, les ressources naturelles

Publié le 28/06/2010 à 16:19

Les marchés : après les manifestations, les ressources naturelles

Publié le 28/06/2010 à 16:19

Par Mathieu Lavallée

Photo : Bloomberg

Pendant toute la fin de semaine, les manifestants ont frappé de plein fouet la ville reine alors qu’elle accueillait le G20. Aujourd’hui, les ressources naturelles ont malmené à leur tour le centre financier du pays.

La Bourse de Toronto a été tiré vers le bas par le secteur des matières premières et de l’énergie pour sa première séance de la semaine lundi, pendant que celle de New York a passé la majeure partie de la journée en territoire positif. Cependant, ses gains se sont estompés en toute fin de séance.

À eux seuls, les secteurs des matières premières et de l’énergie à Toronto ont reculé de 1,3 et 1,1 % respectivement, a souligne Luc Girard, directeur du groupe conseil en portefeuilles chez Valeurs mobilières Desjardins. Selon lui, le sommet du G20 est en partie responsable de ce résultat.

Lors du G20, les pays membres se sont engagés à couper de moitié leur déficit et à réduire leur endettement au courant des prochaines années, mais ont reconnu que la priorité doit rester la relance de l’économie, toujours fragile.

« La nouvelle a eu un impact sur le prix de l’or puisque les investisseurs y voient une situation moins risquée » a observé M. Girard peu de temps avant la fermeture des marchés, étant donné que la réduction de la dette diminuera l’effet de levier des États.

Le pétrole a également perdu de la valeur, à cause de la première tempête tropicale de la saison, qui pouvait affecter le golfe du Mexique, a ajouté M. Girard.

L’action de Research in Motion a quand même repris du gallon, après avoir dégringolé de plus de 11 % vendredi. Le titre du fabricant du populaire BlackBerry a gagné plus de 1 % aujourd’hui.

Le S&P/TSX a perdu 83,19 points dans la ville reine, à 11 624,66 points. Du côté de New York, le Dow Jones a reculé de 5,29 points, à 10 138,52 points.

Le Nasdaq pour sa part a baissé de 2,83 points, à 2 220,65 points, et le S&P 500 a diminué de 2,19 points, à 1 074,57 points.

Le baril de pétrole a perdu 0,76 dollar, à 78,10 dollars US, et l’once d’or a dégringolé de 16,40 dollar, à 1 239,80 dollars US.

La devise canadienne a avancé de 0,03 cent, à 96,61 cents US.

PLUS : Trois titres à surveiller : Boralex, Magna International et Research in Motion

Réaction modérée au G20 pour l’Europe et l’Asie

Les marchés ont réagi modérément aux annonces faites au G20 où les politiques ont annoncé un report des mesures de régulation financière et ont communié sur l’importance de réduire la dette publique.

À la fermeture des marchés au Japon, seul pays exempté des mesures d’austérité, le Nikkei a reculé de 0,45 % lundi.

Les Européens ont réagi plus favorablement au G-20. Le Footsie de Londres a progressé de 0,50 %, le CAC de Paris a gagné 1,61 % et le Dax de Francofort s’est apprécié de 1,43 %.

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

L'avantage d'investir à la maison est sous-estimé

Édition du 20 Juillet 2019 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. L'industrie financière vante sans cesse les mérites de la diversification internationale pour ...

Bourse: semaine festive pour les Fêtes nationales

Mis à jour le 06/07/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. On saura bientôt à quel point le regain boursier dépend d'une baisse des taux par la Fed.

À la une

Dans la tourmente, Nemaska Lithium trouve un investisseur

Son titre bondissait de plus de 43% vers midi.

Mais où est passée la peur de la récession?

BLOGUE INVITÉ. Après un rebond des marchés, on entend beaucoup moins parler de récession. Pourtant...

Fin des services au comptoir à la Laurentienne

Mis à jour le 19/07/2019 | La Presse Canadienne

Les négociations avaient été acrimonieuses entre l’institution financière et la partie syndicale.