Les marchés : une journée sans grand mouvement pour les bourses

Publié le 23/06/2010 à 16:20

Les marchés : une journée sans grand mouvement pour les bourses

Publié le 23/06/2010 à 16:20

Par Mathieu Lavallée

Photo : Bloomberg

Les marchés nord-américains ont connu une journée sans grand mouvement mercredi.

Pourtant, quelques mauvaises nouvelles auraient pu affecter davantage les bourses, souligne Steve Belisle, analyste chez Investissements Standard Life.

D’une part, au Canada, les ventes au détail ont reculé plus que prévu en avril, affichant un repli de 2 % par rapport à la baisse de 0,4 % anticipée par les observateurs du milieu, a-t-il expliqué. Une baisse importante du pétrole a également nui à l’indice phare de Bay Street.

Aux États-Unis, les ventes de maisons neuves aux États-Unis ont subi un important repli de 33 % pour le mois de mai.

De plus, la décision de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui devait prendre une connotation positive puisqu’on s’attendait à ce que l’organisation maintienne son indication que les taux resteraient bas pour une période prolongée.

Mais dans son communiqué, la Fed a indiqué que la situation de l’Europe et de son endettement « allait affecter la croissance aux États-Unis », indique M. Belisle.

« Ce passage a eu un impact sur les investisseurs en donnant une connotation négative à la décision d’aujourd’hui », a ajouté l’analyste.

Le S&P/TSX à Toronto a gagné un maigre 5,57 points, à 11 803,51 points. Le dollar canadien a également connu par contre une mauvaise journée, en lâchant 0,90 cent, à 96,26 cents US.

À New York, le Dow Jones a avancé de 4,92 points, à 10 298,44 points.

Le Nasdaq à forte concentration technologique a reculé pour sa part de 7,57 points, à 2 254,23 points, et le S&P 500 a perdu 3,27 points, à 1 092,04 points.

Le baril de pétrole a baissé de 1,76 dollar, à 76,09 dollars US, et l’once d’or a chuté de 4,10 dollars, à 1 236,40 dollars US.

PLUS : Trois titres à surveiller : Astral Media, Biovail et Uni-Sélect

Les Bourses européennes et japonaises ont connu une deuxième journée en territoire négatif aujourd’hui après avoir connu un cycle haussier d’une dizaine de jours.

C’est que la baisse enregistrée hier sur les places nord-américaines a inquiété. De plus, l’annonce de la réévaluation du yuan a finalement perdu de son charme, particulièrement en Allemagne, deuxième pays exportateur du monde après la Chine.

Le FTSE de Londres a reculé de 1,30%, le CAC de Paris a perdu 1,71 % et le DAX de Francfort s’est déprécié de 1,03 %.

La chute a encore été plus brutale au Japon. Le Nikkei a perdu 1,87 %.

À suivre dans cette section

À la une

Oubliez Trump: c'est Obama qui a relancé l'emploi manufacturier

30/09/2020 | François Normand

C'est à partir de l’été 2010 que l'on commence à assister à la renaissance du secteur aux États-Unis.

L'action de Palantir grimpe de 34% à son premier jour en Bourse

Mis à jour le 30/09/2020 | AFP

Sous le symbole PLTR, le titre a commencé à être échangé vers 13H40.

L'incertitude grimpe entourant la vente d'usines de Bombardier à Spirit

L’entente devait initialement être conclue au mois de mai de cette année.