Titres en action: Precision Drilling, Corus, Rogers, Coca-Cola...

Publié le 22/10/2020 à 08:27, mis à jour le 22/10/2020 à 16:42

Titres en action: Precision Drilling, Corus, Rogers, Coca-Cola...

Publié le 22/10/2020 à 08:27, mis à jour le 22/10/2020 à 16:42

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres 
pour ne pas manquer de mise à jour)

Le diffuseur radiophonique et télévisuel Corus Entertainment (CRJ.B, 3,39$) a affiché jeudi un profit du quatrième trimestre en hausse par rapport à l’an dernier, même si ses revenus ont diminué. La société, qui détient notamment le réseau Global Television, a engrangé un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 30,3 millions $, soit 15 cents par action, pour le trimestre clos le 31 août. En comparaison, elle avait réalisé un profit de 22,9 millions $, ou 11 cents par action, un an plus tôt. Les revenus ont totalisé 318,4 millions $, en baisse par rapport à ceux de 377,5 millions $ du quatrième trimestre de l’an dernier. Sur une base ajustée, Corus a réalisé un bénéfice de 33,2 millions $, soit 16 cents par action, au plus récent trimestre, comparativement à un profit ajusté de 27,9 millions $, ou 13 cents par action, un an plus tôt. Pour l’ensemble de l’exercice financier, Corus a réalisé une perte attribuable aux actionnaires de 625,4 millions $, ou 2,98$ par action, à partir de revenus de 1,51 milliard $. Lors de l’exercice précédent, elle avait engrangé un profit de 156,1 millions $, ou 74 cents par action, alimenté par un chiffre d’affaires de 1,69 milliard $.

 

Rogers Communications (RCI.B, 57,79$) a surpassé les attentes jeudi, même s’il a dévoilé un bénéfice et des revenus du troisième trimestre en baisse par rapport à l’an dernier. Le groupe de câblodistribution et de téléphonie mobile a engrangé un bénéfice de 512 millions $, soit 1,01$ par action, pour le trimestre clos le 30 septembre, ce qui se comparait à un profit de 593 millions $, ou 1,14$ par action, un an plus tôt. Les revenus trimestriels ont atteint près de 3,67 milliards $, en baisse par rapport à ceux de 3,75 milliards $ de l’an dernier. Les revenus des services sans fil ont reculé de 9%, essentiellement en raison d’une baisse des produits tirés des services d’itinérance découlant des restrictions imposées aux voyages internationaux pendant la pandémie, ainsi que d’un recul des produits tirés de l’utilisation excédentaire des données attribuable à l’adoption progressive des forfaits de données illimitées. Sur une base ajustée, Rogers a réalisé un bénéfice par action de 1,08$ pour le trimestre, en baisse par rapport à celui de 1,19$ affiché un an plus tôt. Les analystes s’attendaient en moyenne à un profit ajusté par action de 78 cents US, ainsi qu’à des revenus de 3,34 milliards $, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

 

Le géant américain des boissons non alcoolisées Coca-Cola (KO, 49,99 $US)a continué de pâtir des restrictions imposées face à la pandémie de Covid-19 avec des ventes en repli mais un résultat meilleur que prévu au troisième trimestre. Alors que les fontaines à sodas dans les restaurants, les stades et les bars se sont taries avec les mesures sanitaires prises dans le monde entier, les ventes de Coca-Cola ont encore reculé au troisième trimestre par rapport à il y a un an. À 8,7 milliards de dollars, le chiffre d’affaires est en repli de 9 %, une amélioration toutefois par rapport à la chute de 28 % du trimestre précédent lorsque l’économie américaine était paralysée. Le bénéfice ajusté par action s’est établi à 55 cents mieux que les prévisions des analystes qui étaient de 46 cents. Le titre augmentait de plus de 3 % dans les échanges de pré-marché à Wall Street.

 

La compagnie American Airlines (AAL, 12,74 $US), affectée par la chute des ventes de billets d’avion depuis le début de la pandémie, a vu son chiffre d’affaires plonger de 73 % au troisième trimestre et a subi une perte de 2,4 milliards de dollars. Faute d’un accord sur une nouvelle aide au secteur du transport aérien à Washington, la société a mis au chômage technique 19 000 employés début octobre. Quelque 20 000 salariés ont aussi décidé de partir en retraite anticipée ou de prendre un long congé sans solde. Le chiffre d’affaires de la société s’est affiché de juillet à septembre, habituellement une période faste pour le secteur avec les vacances d’été, à 3,1 milliards de dollars, selon le communiqué publié jeudi. Les lignes intérieures ont mieux résisté que les lignes internationales : le revenu par passager par kilomètre parcouru a reculé de 61 % aux États-Unis, de 93 % dans le reste du monde. Ses appareils étaient remplis en moyenne à 59 % contre 86 % l l’an dernier. Pour le quatrième trimestre, la compagnie entrevoit une légère amélioration : elle anticipe une réduction de plus de 50 % de ses capacités en moyenne, avec une capacité en baisse d’environ 75 % sur ses vols internationaux. Elle souligne avoir réduit le rythme auquel elle brûle des liquidités : elle a dépensé 44 millions de dollars par jour entre juillet et septembre, contre 58 millions en moyenne au deuxième trimestre. Le groupe a pris des mesures drastiques pour minimiser ses coûts et affirme avoir économisé 17 milliards de dollars en dépenses opérationnelles et d’investissements depuis le début de l’année, en réduisant le nombre de vols et d’avions en service. 

 

L’autorité de régulation financière de Hong Kong a annoncé jeudi avoir infligé une amende de 2,71 milliards de dollars hongkongais à la banque d’affaires Goldman Sachs (GS, 202,91 $US)pour son rôle dans le vaste scandale impliquant le fonds souverain malaisien 1MDB.  La commission des opérations de Bourse de Hong Kong (SFC) a indiqué que ce géant bancaire a fait preuve de « graves défaillances et de graves lacunes en matière de contrôle de gestion, de surveillance, de risque, de conformité et de lutte contre le blanchiment d’argent ». La SFC a précisé que Goldman Sachs a accepté ses conclusions, permettant ainsi de mettre rapidement fin aux poursuites disciplinaires.  Selon le gendarme boursier hongkongais, les manquements de la banque américaine ont contribué au détournement de 2,6 milliards de dollars américains sur les 6,5 milliards du fonds souverain de 1MDB lors de trois émissions d’obligations en 2012 et 2013. Goldman Sachs Asia a reçu 210 millions de dollars américains — soit 37 % des recettes totales — des émissions d’obligations 1MDB, ce qui représente la part la plus importante parmi les différentes entités de la banque d’affaires. L’enquête menée par la SFC a conclu que Goldman Sachs Asia a permis aux offres de se poursuivre malgré les nombreux signaux d’alerte auxquels elle n’a pas suffisamment prêté attention et n’a pas répondu.

 

Precision Drilling (PD, 0,96$) a affiché jeudi une perte de 28,5 millions $ au cours de son plus récent trimestre, ses revenus ayant diminué de 56% par rapport à l’an dernier. La société de services pour les pétrolières, établie à Calgary, a précisé que sa perte par action s’était chiffrée à 10 cents pour le trimestre clos le 30 septembre. Ce résultat se comparait à une perte de 3,5 millions $, ou 1 cent par action, pour le même trimestre un an plus tôt. Les revenus du troisième trimestre ont totalisé 164,8 millions $, un chiffre d’affaires en baisse par rapport à celui de 375,6 millions $ de la même période l’an dernier. Precision a attribué la chute de ses revenus au fait que ses clients ont réduit leurs programmes de forage en réponse au ralentissement économique mondial. La société comptait en moyenne 45 installations de forage actives au troisième trimestre, comparativement à 47 au deuxième trimestre et à 123 au troisième trimestre de 2019.

À suivre dans cette section


image

Service à la clientèle

Mercredi 25 novembre


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

Sur le même sujet

American Airlines pourrait supprimer 19 000 emplois

25/08/2020 | AFP

American Airlines a prévenu qu'elle licencierait 19 000 salariés en octobre si elle ne recevait pas de nouvelles aides.

Titres en action: American Airlines, LVMH, Tiffany...

Mis à jour le 25/08/2020 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

Comment les employés québécois imaginent-ils l'après COVID-19?

CHRONIQUE. Un sondage montre que notre univers professionnel connaît une incroyable mutation... #EXCLUSIVITÉ

Joe Biden pourrait renoncer à hausser l’impôt des entreprises

Il y a 57 minutes | François Normand

En campagne électorale, Joe Biden a promis de faire passer le taux d’imposition des sociétés américaines de 21% à 28%.

À surveiller : Lightspeed, Etsy et Dollarama

Que faire avec les titres de Lightspeed, Etsy et Dollarama? Voici quelques recommandations d’analystes.