Magna International mise sur des modèles d'auto populaires

Publié le 13/02/2010 à 00:00

Magna International mise sur des modèles d'auto populaires

Publié le 13/02/2010 à 00:00

Malgré la crise automobile qui a envoyé deux de ses trois principaux clients en faillite, Magna International (Tor., MG.A, 60,88 $) s'en tire bien, parce qu'elle fournit des pièces pour certains modèles de véhicule populaires.

Les revenus que Magna tire de ses 16 plus importantes plateformes de production ont diminué d'à peine 2 % au quatrième trimestre de 2009, malgré un recul de 7 % de la production nord-américaine de General Motors, de Ford et de Chrysler, note Peter Sklar, analyste chez BMO Marchés des capitaux.

La performance de Magna est en bonne partie attribuable au bond de 82 % de la production de la Chevrolet Equinox, de 58 % de celle des modèles Ford Séries F, et de 40 % de celle de la Ford Escapade, précise M. Sklar.

Magna redeviendra rentable en 2010, et affichera un bénéfice par action de 3,16 $ US, prévoit M. Sklar. En 2011, le bénéfice par action devrait grimper de 68 %, à 5,32 $ US, dit-il.

L'analyste se réjouit que Ford ait récemment confié à Magna l'assemblage du groupe motopropulseur de son auto électrique Focus. D.B.

CROISSANCE DES REVENUS DE MAGNA PAR VÉHICULE PRODUIT

Modèle / Hausse des revenus au 4e trimestre de 2009

Chevrolet Equinox/Terrain/XLZ / 82 %

Ford Explorer / 83 %

Ford Pick-up 150/250 / 69 %

Ford Pick-up 250/350 / 40 %

Ford Escape / 40 %

Source : BMO Marchés des capitaux

À la une

Ottawa prévoit présenter un projet de loi sur les gains en capital avant l’été

Il y a 56 minutes | La Presse Canadienne

Le budget fédéral présenté en avril propose de rendre imposables les deux tiers des gains en capital.

Le télétravail permet une «résilience» face aux crises à venir

Mis à jour il y a 37 minutes | Katia Tobar

POUR OU CONTRE LE TÉLÉTRAVAIL. «Trouver un équilibre entre les limites de l’organisation et les besoins des employés.»

L’art d’être plus efficace

EXPERT INVITÉ. «J’ai décidé de ne plus subir la technologie et de l’utiliser, sous mes conditions.»