Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 28/11/2017 à 07:23, mis à jour le 28/11/2017 à 08:00

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 28/11/2017 à 07:23, mis à jour le 28/11/2017 à 08:00

Photo: Bloomberg

1. Contexte


Les Bourses américaines devraient amorcer la séance du bon pied, les investisseurs ayant une foule de données économiques à se mettre sous la dent. Le discours du nouveau patron de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell, est par ailleurs très attendu par le marché.


2. Prévisions


Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq s'élèvent de 0,11%, 0,17% et 0,06% dans les négociations précédant l'ouverture officielle.


Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, recule de 0,88% à 63,28$US.


3. À l'étranger


En Asie, la Bourse de Tokyo a clôturé mardi proche de l'équilibre(-0,04%), l'ambiance du marché ayant été plombée par des informations de presse selon lesquelles la Corée du Nord pourrait être en train de préparer un nouvel essai de missile. La Bourse de Shaghai a pris 0,34%, mais Hong Kong s'est délestée de 0,02%.


En Europe à la mi-journée, les indices progressent. Le CAC 40 de Paris avance de 0,58%, le DAX de Francfort prend 0,33% et le FTSE 100 de Londres ajoute 0,66%.


«L'évènement du jour sera le discours» de Jerome Powell devant le Sénat, même s'il «est probable que le successeur de Janet Yellen fasse un discours plutôt consensuel et qu’il reste dans la droite ligne de la direction choisie par la banque centrale américaine», a souligné Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.


Dans un bref discours, qui a été publié à l'avance, M. Powell a déclaré qu'il fallait s'attendre «à ce que les taux augmentent un peu» et que le fardeau de la régulation allait «s'alléger».


«Le principal rendez-vous du jour est l'audition de Jerome Powell», mais «il est vraisemblable que les marchés restent davantage préoccupés par les tractations autour de la réforme fiscale, l'enjeu principal sur les marchés en cette fin d'année aux États-Unis», ont estimé pour leur part les analystes de Aurel BGC.


Le vote attendu cette semaine au Sénat de cette réforme suscite quelques craintes sur la capacité des élus républicains à se mettre d'accord, plusieurs voix dissonantes s'étant fait entendre dans leurs rangs.


En France, le moral des ménages a rebondi en novembre, et en zone euro, la croissance des crédits accordés par les banques aux particuliers et aux entreprises de la région s'est de nouveau renforcée en octobre.


4. Agenda


Au Canada, on attend les prix des matières brutes et des produits industriels d'octobre.


Aux États-Unis, l’indice de confiance des consommateurs de novembre sera dévoilé. Il s’était établi à 125,9 le mois précédent. Les stocks des détaillants et des grossistes d'octobre sont aussi au programme. L'indice S&P/Case-Shiller du prix des maisons de septembre sera également diffusé.


Le président de la Réserve fédérale de New York, William Duldey, prononce une allocution.


5. Titres en action


La Banque Scotia(BNS, 83,48$) a enregistré une hausse de 4% de son bénéfice à son quatrième trimestre. Elle a dégagé un bénéfice ajusté de 1,65$ par action, contre 1,58$ un an plus tôt. Les analystes visaient toutefois un profit de 1,66$ l’action, selon la prévision moyenne de Thomson Reuters. Le titre de la Scotia est en hausse de 11,7% à ce jour en 2017. La Scotia a par ailleurs annoncé avoir déposé une offre ferme auprès de Banco Bilbao Vizcaya Argentaria(BBVA) visant l'acquisition de sa participation de 68,19% dans BBVA Chile, pour 2,2G$US.


Michael Doumet, de Banque Scotia, jette un nouveau regard au spécialiste de l’emballage et des rubans montréalais Intertape Polymer Group(ITP, 21,24$). Il souligne que la société produit des rubans thermocollants connaissant une forte croissance grâce au commerce en ligne et que ce produit est peut-être sous-évalué par les investisseurs. M. Doumet dit voir encore un potentiel d’appréciation pour le titre, notamment en raison de révisions à la hausse des bénéfices et d’une évaluation plus généreuse. Sa recommandation est à surperformance et sa cible à 27$.


Alimentation Couche-Tard(ATD.B., 64,26$) dévoile ses résultats du deuxième trimestre. Les analystes visent un bénéfice de 0,73$US par action sur des revenus de 11,58G$US. 


Au sud de la frontière, le plus important assureur en soins de santé, United Health, tient sa journée des investisseurs.


Maintenant, lisez notre entrevue avec le nouveau PDG de Manuvie


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Trop de technologie en portefeuille... vraiment?

BLOGUE INVITÉ. Mal catégoriser un titre peut conduire à des erreurs d'opportunités coûteuses.

Apple peut marcher et mâcher de la gomme en même temps

26/03/2019 | Alain McKenna

BLOGUE. Apple, c’est un fabricant informatique ou une société de services? En un mot : oui.

À la une

Du numérique à la brique: le virage de BonLook

24/04/2019 | Catherine Charron

Découvrez pourquoi l'entreprise a décidé d'ouvrir plus d'une trentaine de points de vente physiques.

Du numérique à la brique: la transition de Frank and Oak

17/04/2019 | Catherine Charron

Voici pourquoi l'entreprise a pris la décision d'ouvrir des points de vente physiques.

Le taux directeur demeure inchangé à 1,75%

Mis à jour le 24/04/2019 | La Presse Canadienne

Sa révision à la baisse de la croissance fait suite au brusque ralentissement de l’économie canadienne à la fin de 2018.