À surveiller: Transcontinental, Saputo et Restaurant Brands

Publié le 27/10/2017 à 09:22

À surveiller: Transcontinental, Saputo et Restaurant Brands

Publié le 27/10/2017 à 09:22

Par Stéphane Rolland

Que faire avec les titres de Transcontinental, Saputo et Restaurant Brands ? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.



Transcontinental (TCL.A., 27,07$) : un analyste plus optimiste


Après une rencontre avec la direction mercredi, Adam Shine, de Financière Banque Nationale, est plus optimiste quant aux activités de l’imprimeur montréalais et de l’éditeur du journal Les Affaires. Il bonifie sa recommandation de « performance de secteur » à « surperformance » et augmente sa cible de 26$ à 32$.


Les discussions ont porté sur quatre éléments, raconte l’analyste. La vente à venir des médias régionaux, la force du marché des circulaires qui a aidé à dépasser les attentes dans la division imprimerie, les projets de la division emballage et les «robustes » flux de trésorerie qui donneraient la marge de manœuvre pour une augmentation du dividende ou d’autres fusions-acquisitions.


La société n’a vendu que 20 de ses 93 journaux régionaux, jusqu’à maintenant. La direction croit tout de même être en mesure d’en avoir vendu la « grande majorité » d’ici la fin du mois de novembre. De cette manière, la division média devrait avoir réduit sa dépendance aux revenus publicitaires, juge M. Shine. Pour cette raison, il augmente le multiple qu’il alloue à ses activités pour déterminer la valeur du titre. Le multiple passe de 3,5 fois à 5 fois.


Pour les activités d’imprimerie, les contrats provenant du commerce de détail ont aidé l’entreprise à surpasser les attentes. Cette bonne nouvelle aide à compenser le fort déclin de l’impression médiatique. L’analyste prévient que la bonne tenue de l’impression de circulaire n’est pas susceptible de se maintenir. Il pense que les revenus de la division reculeront de 3,5% au cours de l’exercice 2018 (terminer 31 octobre 2018) et de 5% en 2019. Il bonifie modestement son multiple pour la division de 4,8 fois à 5 fois pour prendre en compte l’amélioration des comparables américains.


La division emballage a connu une croissance supérieure à celle de l’industrie, constate l’analyste. La direction anticipe que le tiers de la croissance proviendra des activités existantes et les deux tiers d’acquisitions. Le multiple passe de 8 fois à 8,5 fois et ne tient pas compte d’éventuelles acquisitions.


Pour la suite des choses, l’analyste admet qu’il doit encore se pencher sur la valeur potentielle des actifs immobiliers.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

BILAN. Quels sont les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Transat: je ne pleurerai pas...

BLOGUE INVITÉ. On a fait grand cas de l'entente de négociations exclusives de 30 jours entre Transat et Air Canada.

La conviction d'investir à long terme

BLOGUE INVITÉ. Investir peut ressembler à un tour de montagnes russes. Il est important de tenir le coup.