À surveiller: Québecor, Boralex et Meubles Leon

Publié le 26/02/2021 à 09:03

À surveiller: Québecor, Boralex et Meubles Leon

Publié le 26/02/2021 à 09:03

Par Dominique Beauchamp

Boralex (BLX, 41,69$): mieux vaut rester prudent à court terme 

L’action du producteur d’énergie renouvelable a perdu ses gains de décembre et de janvier parce que la hausse rapide des taux à long terme, une variable clé de l’évaluation des producteurs, a déprécié toute l’industrie.

Les taux américains de 10 ans ont triplé depuis le mois d'août 2000. Ce taux repère mondial a touché 1,6%, le 25 février, avant de se replier à 1,46%, en hausse de 43 points de poucentage en un mois.

La hausse des taux diminue la valeur accordée aux futurs flux de trésorerie que génèrent tous les fournisseurs d'électricité. Les dividendes versés par les producteurs ont aussi moins de valeur lorsque les rendements comparatifs des obligations deviennent plus concurrentiels.

Boralex mettra bientôt à jour le plan de match de tous ses projets, note l'analyste.

Son titre pourrait aussi être balloté par le rééquilibrage d'avril du fonds négocié en Bourse iShares Global Clean Energy (ICLN, 25,73$US) qui détient 10,5% des actions de Boralex, prévient-il aussi. 

En troisième lieu, le marché de l’État de New York, où Boralex veut prendre de l’expansion, semble aussi devenir plus concurrentiel, croit Nelson Ng.

Malgré le repli de l’action, l'analyste de RBC juge plus prudent d’attendre avant de racheter le titre à court terme.

L’été prochain, Boralex devrait présenter son plan de croissance jusqu’en 2025 maintenant que le producteur a atteint les flux de trésorerie qu’il visait pour 2020 et que la capacité installée de 2800 MW prévue pour 2023 est en voie de se réaliser.

Nelson Ng rappelle que les nouveaux objectifs reposent sur de nouvelles des acquisitions. L’analyste aimerait donc que le nouveau plan incorpore des repères financiers plus précis qu’avant (avec des prévisions par action notamment) que par le passé.

L’analyste réduit aussi ses prévisions pour les bénéfices d’exploitation de 2021 et de 2022 parce ce que les coûts d’exploitation et de développement augmentent à mesure que Boralex élargit son champ d’action.

L’analyste réduit donc son cours cible de 60 à 50$ afin de s’ajuster à la moindre grande valeur accordée aux projets en développement qui accompagne la dépréciation généralisée de l’industrie de l’énergie renouvelable, ces dernières semaines.

Meubles Leon (LNF, 20,73$): le détaillant pourra difficilement faire mieux 

Sur le même sujet

Bourse: la techno a plombé Wall Street

Mis à jour le 10/05/2021 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Il s'agit de la plus lourde chute du Nasdaq sur une séance depuis la mi-mars.

À surveiller: Cascades, Lion et Telus

10/05/2021 | Catherine Charron et Stéphane Rolland

Que faire avec les titres de Cascades, Lion et Telus? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Bourse: la techno a plombé Wall Street

Mis à jour le 10/05/2021 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Il s'agit de la plus lourde chute du Nasdaq sur une séance depuis la mi-mars.

À surveiller: Cascades, Lion et Telus

10/05/2021 | Catherine Charron et Stéphane Rolland

Que faire avec les titres de Cascades, Lion et Telus? Voici quelques recommandations d’analystes.

Titres en action: Panasonic, TC Énergie, Enbridge

Mis à jour le 10/05/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.