À surveiller: Québecor, Boralex et Meubles Leon

Publié le 26/02/2021 à 09:03

À surveiller: Québecor, Boralex et Meubles Leon

Publié le 26/02/2021 à 09:03

Par Dominique Beauchamp

Meubles Leon (LNF, 20,73$): le détaillant pourra difficilement faire mieux 

Le quatrième trimestre complète une année «extraordinaire» pour le détaillant de meubles, mais cette performance pourra difficilement se répéter.

C’est ainsi que Matt Bank, de CIBC Marchés des capitaux, décrit le dilemme des investisseurs au sujet du marchand pour qui il prévoit un recul inévitable des bénéfices en 2021.

La demande pour les meubles, les électro-ménagers et les articles de décoration, qui a explosé pendant la pandémie, devrait se prolonger, mais Leon se butera assez vite à des vents contraires, croit-il.

Au premier trimestre, de nouvelles restrictions sanitaires ont fermé des magasins. Au cours des prochains mois, certaines subventions salariales, qui ont soutenu les marges, prendront aussi fin.

Le bond de 227% des ventes en ligne au quatrième trimestre sont cinq fois plus élevées qu’à la fin de 2019. Une telle performance ne se reproduira pas, mais elle témoigne tout de même que le marchand a su bien adapter son mode de fonctionnement aux circonstances.

Les mises de fonds pour l’achat de meubles augmentent encore. C’est de bon augure pour les revenus qui sont comptabilisés lors de la livraison, indique l’analyste.

«Leon est mieux équipé que la plupart de ses rivaux pour naviguer les problèmes d’approvisionnement de l’industrie et transformer ces commandes en revenus», explique Matt Bank.

Malgré cette bonne conjoncture, la rentabilité de Leon ne peut éviter la modération de la demande, l’échéance des subventions salariales et le retour inévitable des promotions après leur pause pendant la pandémie.

Même le bénéfice projeté pour 2022 (1,88$ par action) sera inférieur à la pointe de 2,04$ par action réalisée en 2020, estime l’analyste.

Le détaillant génère de solides flux de trésorerie excédentaires qu’il continuera de distribuer à ses actionnaires sous forme de rachats d’actions et de dividendes.

Des acquisitions sont possibles, mais les occasions intéressantes sont plutôt rares, déplore l’analyste.

Ce portrait mitigé incite Matt Bank à rester neutre bien qu’il augmente son cours cible de 21,50 à 23,50$, soit 13 fois le bénéfice de 1,75$ qu'il prévoit en 2021. 

 

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street rebondit après trois jours de baisse

Mis à jour il y a 57 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les indices regagnaient des points après avoir perdu des plumes toute la semaine.

À surveiller: WSP Global, Intertape Polymer et Dye & Durham

Que faire avec les titres de WSP Global, Intertape Polymer et Dye & Durham? Voici quelques recommandations d'analystes.

OPINION Titres en action: Canadian Tire, Alibaba, Québecor, Nikon, Suzuki
Mis à jour il y a 8 minutes | AFP et La Presse Canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi
07:26 | LesAffaires.com et AFP
Bourse: Wall Street perd 2% après les chiffres sur l'inflation
Mis à jour le 12/05/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Trucs de pro pour rendre vos employés plus actifs au boulot

Votre équipe sera plus dégourdie et productive, aura un niveau d’énergie plus élevé, et aura du plaisir à travailler.

Bourse: Wall Street rebondit après trois jours de baisse

Mis à jour il y a 57 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les indices regagnaient des points après avoir perdu des plumes toute la semaine.

À surveiller: WSP Global, Intertape Polymer et Dye & Durham

Que faire avec les titres de WSP Global, Intertape Polymer et Dye & Durham? Voici quelques recommandations d'analystes.