À surveiller: WSP, 5N Plus et Dye & Durham

Publié le 25/02/2021 à 09:13

À surveiller: WSP, 5N Plus et Dye & Durham

Publié le 25/02/2021 à 09:13

Par Dominique Beauchamp
WSP Global

(Photo: courtoisie)

Que faire avec les titres de WSP, 5N Plus et Dye & Durham? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

WSP Global (WSP, 117,46$): de meilleures perspectives après une année exigeante

L’ingénieur-conseil a terminé une année exigeante sur une note satisfaisante et Frédéric Bastien de Raymond James espère mieux dans la reprise de 2021.

«Avec de récents gros contrats, trois nouvelles petites acquisitions en plus de l’achat transformationnel de l’ingénieur en environnement Golder pour 1,5 milliard bientôt conclus, la société devrait continuer à mieux performer que son industrie en 2021», écrit l’analyste, dans une note préliminaire.

Il augmente de 4% ses prévisions pour le bénéfice d’exploitation en 2021 et hausse son cours-cible de 140 à 145$.

Quant aux résultats du quatrième trimestre, ils sont globalement conformes à ses attentes. Le bénéfice d’exploitation ajusté de 262 millions de dollars est légèrement mieux que prévu.

Par contre, le recul de 4,1% des revenus trimestriels à 1,68 milliard de dollars est pire que la baisse prévue de 1,1% par l’ensemble des analystes.

WSP a néanmoins réussi à compenser l’érosion des marges de certains projets en réduisant d’autres dépenses, telle que la suspension des voyages d’affaires, explique l’analyste.

La gestion serrée des comptes payables a aussi procuré des flux de trésorerie libres de 265 M$ au quatrième trimestre si bien que WSP a donc terminé l’année avec une dette de seulement 137 M$.

Après l’achat de Golder pour 1,5 G$, la dette repassera à un peu plus de 1,3 G$, ce qui représente un ratio de 1,1 fois le bénéfice d’exploitation, au bas de la fourchette des objectifs de la société, précise l’analyste.

Pour 2021, WSP prévoit le retour de la croissance interne des revenus (sans l’effet des acquisitions) de l’ordre de 1 à 5% dans tous ses marchés, surtout au deuxième semestre. Le bénéfice d’exploitation visé de 1,22 à 1,29 G$ est supérieur au consensus de 1,21 G$.

Frédéric Bastien tient à rappeler que Golder hisse WSP en tête des sociétés de services-conseils en environnement dans le monde. Cet achat s’accompagne de l’appui de deux nouveaux partenaires institutionnels patients en GIC et British Columbia Investment Management, qui sont prêts à ajouter à leur placement, aux côtés de la Caisse de dépôt et placement du Québec et l’Office d’investissement du régime de pension du Canada.

«Les dix prochaines années s’annoncent aussi fructueuses sinon plus que la dernière décennie», renchérit-il.

Malgré le bond de 22% de l’action qui a suivi l’annonce de l’achat de l’ontarienne Golder en décembre 2020, le titre de WSP devrait soutenir une évaluation dans le haut de la fourchette de 8 à 15 fois le bénéfice d’exploitation observée au cours des cinq dernières années, croit l’analyste.

Son nouveau cours-cible de 145$ équivaut à 14 fois le bénéfice d’exploitation de 1,3 G$ qu’il projette en 2022. Il offre un potentiel de gain d’encore 23%.

WSP continue à faire d’énormes progrès pour relever sa rentabilité, renforcer sa stabilité et se diversifier, fait valoir Frédéric Bastien. Le groupe s’est aussi remarquablement bien positionné pour tirer profit du phénomène mondial de l’investissement durable.

Le quart de ses revenus de 8 G$ proviendront des sciences de la terre et de l’environnement.

5N Plus (VNP, 4,53$): le producteur de métaux technologiques prêt à acquérir

Sur le même sujet

À surveiller: 5N Plus, TD et Wayfair

31/03/2021 | Stéphane Rolland

Que faire avec les titres de 5N Plus, TD et Wayfair? Voici quelques recommandations d’analystes.

À surveiller: 5N Plus, WSP et Expedia

01/02/2021 | Stéphane Rolland

Que faire avec les titres de 5N Plus, WSP et Expedia? Voici quelques recommandations d'analystes.

À la une

Québec scellera bientôt le sort de Lithium Amérique du Nord

16/04/2021 | François Normand

ANALYSE - Trois entreprises seraient encore dans la course pour acheter la minière: une québécoise et deux étrangères.

Entrepreneuriat: le «trou noir» afflige le Québec

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

La pérennité des nouvelles entreprises est faible dans la province, démontre une étude de l’UQTR.

La devise des entrepreneurs québécois: «Je veux changer le monde»

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

Contrairement à ceux de l'étranger, les entrepreneurs québécois veulent «changer le monde», selon une étude de l'UQTR.