À surveiller: Loblaw, Héroux Devtek et Shopify

Publié le 30/04/2020 à 09:06

À surveiller: Loblaw, Héroux Devtek et Shopify

Publié le 30/04/2020 à 09:06

Par Dominique Beauchamp

Photo : 123rf.com

Que faire avec les titres de Loblaw, Héroux Devtek et Shopify? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Loblaw (L, 70,55$): l’effet de la COVID-19 sur les ventes contrecarré par les coûts

Le phénomène de l’achat de provisions a bénéficié Loblaw de deux façons au premier trimestre, indique Chris Li, de Desjardins Marchés des capitaux.

La croissance des ventes par magasins comparables a grimpé à 9,6% en épicerie et de 10,6% en pharmacie.

Les consommateurs ont aussi fréquenté davantage ses épiceries conventionnelles offrant plus de variété afin d’éviter les déplacements.

La hausse de 751 millions de dollars des recettes a ajouté 0,14$ par action au bénéfice trimestriel qui a atteint 0,97$ par action, mieux que le consensus de 0,93$.

Sans l’effet attribuée à la COVID-19, la hausse de 17% du bénéfice a aussi été solide, dit-il.

En revanche, à partir du deuxième trimestre, le portrait devient plus mitigé: la hausse des coûts persiste alors que les ventes additionnelles se modèrent, à l’image de la fin du premier trimestre

La croissance des ventes comparables en épicerie est passée de 44% lors des deux dernières semaines du premier trimestre à 10% lors des cinq premières semaines du deuxième trimestre. Celles en pharmacie sont passées d’une hausse de 34% à un déclin de 6% en raison du confinement.

En même temps, les coûts ont augmenté de 90M$, soit 50% plus que prévu (soit 270M$ pour l’ensemble du trimestre).

M. Li en conclut que la contribution des ventes additionnelles n’augmente pas le bénéfice d’exploitation autant que prévu ou autant que ses concurrents.

L’analyste estime même que l’ajout de 400 M$ aux ventes lié à la pandémie ampute 150 M$ au bénéfice d’exploitation et 0,31$ au bénéfice.

«Nous avions prévu un effet positif sur la rentabilité comme ce fût le cas pour Metro pour le trimestre en cours», note-t-il.

M. Li prévoit désormais que l’effet de la COVID-19 enlèvera 0,10$ au bénéfice au deuxième semestre.

Il réduit donc son cours cible de 76 à 75$, soit un multiple inchangé de 15 à 16 fois le bénéfice de 4,84$ projeté en 2021.

Malgré cette déception, le principal épicier au pays Loblaw reste bien positionné grâce à sa masse critique, à l’amélioration de plusieurs processus d’affaires et à l’analyse accrue des données à long terme, une fois les perturbations de la COVID-19 passées, assure l’analyste.

Ses flux de trésorerie solides et son bilan sain lui permettent aussi de créer de la valeur à long terme, de faire croître ses bénéfices de 8 à 10% en moyenne par année et de retourner du capital aux actionnaires.

Ceci dit, étant donné l’écart de seulement 8% entre le cours actuel et la nouvelle cible de 75$, M. Li préfère attendre un «meilleur point d’entrée», avant d’en recommander l’achat.

Héroux Devtek (HRX, 11,63$): la crise aérienne frappe fort, mais le titre est assez puni

Sur le même sujet

À la une

Amazon annonce l'ouverture de nouvelles installations au Québec

Les cinq nouvelles installations seront partagées entre Coteau-du-Lac, Laval et Montréal.

Lion livrera 60 autobus scolaires électriques à Autobus Séguin

Ce serait la plus importante commande du genre en Amérique du Nord selon l'entreprise.

François Legault demande au gouvernement fédéral d'interdire tous les voyages non essentiels

Il y a 11 minutes | La Presse Canadienne

Craignant que des voyageurs rentrent au pays avec le virus — et peut-être l’une des nouvelles souches ...