À surveiller: Loblaw, Corus Entertainment et Cogeco Communications

Publié le 30/06/2022 à 10:15

À surveiller: Loblaw, Corus Entertainment et Cogeco Communications

Publié le 30/06/2022 à 10:15

Par Denis Lalonde
Une épicerie Loblaws

Irene Nattel souligne que le programme de fidélisation PC Optimum de Loblaw compte 16 millions d’utilisateurs actifs. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Loblaw, Corus Entertainment et Cogeco Communications? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Loblaw (L, 114,01 $): une rencontre avec l’équipe de direction qui plaît à l’analyste de RBC

L’analyste Irene Nattel, de RBC Marchés des capitaux, a pu s’entretenir avec le président de Loblaw, Galen Weston, et avec le chef de la direction financière Richard Dufresne.

Elle soutient que la rencontre renforce sa thèse selon laquelle l’entreprise veut réinventer le magasinage en assemblant un réseau unique d’actifs qui feront le pont entre la demande pour ses produits en ligne et dans ses établissements.

Le retour aux habitudes d’achat d’avant la pandémie devrait favoriser Loblaw, alors que la santé financière des ménages canadiens supporte les dépenses de consommation. «Le portefeuille de services financiers poursuit sa croissance, alors que les habitudes d’achat stimulent les achats d’items à faibles coûts qui génèrent 60% des revenus», explique-t-elle.

Irene Nattel souligne aussi que le programme de fidélisation PC Optimum compte 16 millions d’utilisateurs actifs qui génèrent 1 milliard de transactions par année. «Il s’agit d’un élément sous-évalué qui procure un avantage concurrentiel significatif à l’entreprise. Loblaw peut ainsi personnaliser sa relation avec sa clientèle et se servir des données pour innover. Cela devrait permettre à la société, qui possède aussi la chaîne de pharmacies Shoppers Drug Mart (Pharmaprix au Québec), de faire progresser ses ventes en ligne même si la concurrence est féroce de ce côté», dit-elle.

L’entreprise doit d’ailleurs lancer la deuxième phase de sa plateforme de publicité ciblée Loblaw Media l’an prochain, ce qui clarifiera le potentiel de cette «innovation».

Irene Nattel estime également que le réseau de pharmacies de Loblaw est l’un des plus performants au Canada et que l’ajout de nouveaux services va rendre la croissance organique plus résistante aux récessions. «La croissance exceptionnelle des profits et les ventes de magasins comparables (ouverts depuis plus d’un an) parmi les meilleurs de l’industrie sont le résultat d’une bonne exécution de tous les jours, d’une optimisation de la structure de coûts dans les boutiques physiques et en ligne, d’une reprise des ventes de médicaments et de cosmétiques de luxe», énumère-t-elle.

Elle réitère sa recommandation de «surperformance» sur le titre et son cours cible sur un an de 133 $.

 

Corus Entertainment (CJR.B, 3,76 $) : revenus supérieurs aux prévisions, mais le BAIIA rate la cible

Sur le même sujet

Sans-fil: Cogeco n’irait pas plus loin que le Québec et l’Ontario

En après-midi, l’action gagnait 47 cents, ou 0,54%, à 87,09$ à la Bourse de Toronto.

À surveiller: Cogeco, Banque TD et Goodfood

Que faire avec les titres de Cogeco, Banque TD et Goodfood? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Bourse: Wall Street finit en hausse malgré la torpeur ambiante

Mis à jour à 16:53 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le secteur énergétique mène la Bourse de Toronto vers le haut.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

16:43 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Faites partie de notre classement des 300 plus grandes PME du Québec

17:00 | Les Affaires

Pour y figurer en bonne place et ainsi profiter d’une belle visibilité, remplissez notre formulaire.