Cogeco entre sur le marché de la téléphonie mobile aux États-Unis

Publié le 14/03/2024 à 13:15, mis à jour le 14/03/2024 à 16:27

Cogeco entre sur le marché de la téléphonie mobile aux États-Unis

Publié le 14/03/2024 à 13:15, mis à jour le 14/03/2024 à 16:27

Par La Presse Canadienne

Cogeco Communications a annoncé que son unité d’affaires américaine, Breezeline, proposera des services de téléphonie mobile aux États-Unis. (Photo: La Presse Canadienne)

Cogeco Communications (CCA) fait un premier pas dans le sans-fil aux États-Unis, dès ce printemps.

La société montréalaise proposera le service de téléphonie mobile par le biais de sa division américaine, Breezeline, a annoncé l’entreprise jeudi.

L’offre du sans-fil sera disponible dans 13 États de la côte est américaine où l’entreprise fournit déjà des services d’internet, de vidéo et de téléphonie.

L’annonce survient quelques jours après le remplacement de Philippe Jetté par Frédéric Perron en tant que président et chef de la direction. M. Perron estime que la téléphonie mobile permettra d’élargir son offre et de mieux répondre aux besoins des clients, a-t-il déclaré dans un communiqué.

En janvier, M. Jetté avait dit qu’une entrée dans le marché de la téléphonie mobile serait plus facile aux États-Unis qu’au Canada. «Il y a plus d’une centaine d’opérateurs virtuels en opération aux États-Unis, donc le marché existe. […] Les grands joueurs sont non seulement disposés, mais accueillent les ententes commerciales comme des sources additionnelles de revenus», avait-il dit.

L’entreprise envisage toujours de faire une percée dans le marché canadien de la téléphonie mobile.

Cogeco a lancé un service de téléphonie mobile à Sept-Îles en 2023 afin de répondre à certaines conditions du cadre réglementaire du CRTC, mais elle attend de conclure une entente d’accès au réseau d’une grande société de télécommunications avant d’étendre son réseau davantage.

L’analyste Vince Valentini, de Valeurs mobilières TD, voit l’ajout de la téléphonie mobile aux États-Unis d’un bon œil. «La possibilité de faire des forfaits avec le câble devrait aider avec l’ajout et la rétention d’abonnés, ce qui a été une source de faiblesse pour Breezeline au cours des derniers trimestres.»

«Nous ne pensons pas que ça entraînera un changement notable du jour au lendemain, ajoute M. Valentini. Nous ne changeons donc pas nos prévisions aujourd’hui. C’est un pas dans la bonne direction, selon nous.»

Jérôme Dubreuil, de Desjardins Marché des capitaux, juge que la percée sera toutefois difficile. «Nous constatons que plusieurs câblodistributeurs américains, avec une taille beaucoup plus grande, ont encore de la difficulté à atteindre la rentabilité avec leur offre sans-fil, plusieurs années après le lancement.»

L’analyste croit que Cogeco est dans une moins bonne posture à un moment où les forfaits sont de plus en plus importants pour les clients. «Dans ce contexte, nous croyons toutefois que la direction adopte la bonne stratégie pour que la société soit dans une bonne posture dans le futur.»

L’action de Cogeco perd 67 cents, ou 1,12%, à 59,25$ à la Bourse de Toronto en après-midi.

 

Stéphane Rolland, La Presse Canadienne

 

Inscrivez-vous à notre infolettre thématique pour du contenu qui répond à votre réalité:

Techno – Tous les lundis

Retrouvez les conseils de nos experts en cybersécurité, des analyses sur les cryptomonnaies, et les dernières actualités sur les innovations technologiques.

À la une

Trois stratégies pour rendre son commerce plus attrayant

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Voici trois commerces qui ont élaborer de nouvelles stratégies pour se démarquer.

La main-d'oeuvre reste un défi pour les détaillants

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Plus d'un poste vacant sur dix au Québec se trouve dans le secteur du commerce de détail.

Des clients avides de rabais

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Les détaillants doivent s'ajuster aux nouvelles attentes des consommateurs.