À surveiller: Lion Électrique, Thérapeutique Knight et Walt Disney

Publié le 23/09/2021 à 08:44

À surveiller: Lion Électrique, Thérapeutique Knight et Walt Disney

Publié le 23/09/2021 à 08:44

Par Dominique Beauchamp

Disney (DIS, 173,80$ US): Disney+ goûte au syndrome Netflix

Maintenant que le géant du divertissement a fait une entrée tardive, mais réussie dans la diffusion en continu, son titre goûte au syndrome Netflix. Une hausse plus modeste que prévu des abonnés, annoncée avant les résultats annuels, ont fait flancher son action de 6% en quelques jours.

Disney prévoit que le nombre d’abonnés augmentera de moins de 5 millions au quatrième trimestre, la moitié moins que les 10 millions attendus.

La société attribue cet écart à la pénétration plus graduelle du nouveau service Star Plus en Amérique latine, à l’échéance de 11 millions d’abonnement d’un an en Inde et au moins grand nombre de films produits à cause de la pandémie.

Bien que Jessica Reif Ehrlich, de BofA Securities modère ses prévisions de revenus et de bénéfices, afin de s’ajuster aux nouvelles orientations, elle estime que les vents contraires seront temporaires. En 2022, les revenus prévus passent de 87 à 85,6 milliards de dollar américains, le bénéfice d’exploitation de 16,1 à 14,9 G$US et le bénéfice par action de 5,82 à 5,32$US. Le bénéfice d’exploitation prévu en 2023 fléchit de 3,7% (à 20,6 G$US) et le bénéfice de 4% (à 6,87 $US). Ces nouvelles prévisions représentent tout de même une croissance de 29%.

L’analyste signale aussi que les abonnés en Inde génèrent moins de revenus mensuels et sont donc moins rentables que ceux dans les autres marchés. «Sans ce pays, le nombre d’abonnés s’est accéléré de 1 à 2 millions à 4 à 5 millions entre le troisième et le quatrième trimestre», estime-t-elle.

L’expansion internationale de Disney+ continue par ailleurs. Le service arrivera au Japon en octobre, suivi des marchés de la Corée du Sud, Hong Kong, Taiwan en novembre. L’Europe de l’Est, certains pays du Moyen-Orient et l’Afrique du Sud s’ajouteront l’été prochain.

Le variant Delta a affaibli la fréquentation des parcs d’attraction à la fin d’août, mais les visiteurs reviennent depuis la fête du Travail.

Bien que le titre ait perdu 14,5% depuis le sommet annuel de mars, «les perspectives fondamentales à long terme de Disney n’ont pas changé. La société reste bien positionnée pour la reprise économique et le dé-confinement qui profiteront aux parcs d’attractions et au retour des films au cinéma en même temps que Disney+ continuera d’accroître le nombre d’abonnés», croit-elle en ajoutant que la société augmente aussi ses prix.

Jessica Reif Ehrlich renouvelle sa recommandation d’achat. Son cours cible de 223 $US offre un potentiel de gain de 28%.

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street ouvre en baisse, pause avant le compte-rendu de la Fed

Mis à jour à 10:02 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto démarre aussi dans le rouge.

Le chiffre d'affaires de Tencent recule, une première en Bourse

09:38 | AFP

Le géant de l'internet et des jeux vidéo fait face au durcissement réglementaire en Chine.

À la une

La Caisse de dépôt affiche une perte de 33,6G$

Il y a 40 minutes | La Presse Canadienne

En tenant compte des dépôts, l’actif net de la CDPQ a reculé de 28,2G$, passant de 420G$ à 392G$ de janvier à juin 2022.

Immobilier: la correction historique aura-t-elle lieu?

Il y a 13 minutes | Jean Sasseville

BLOGUE INVITÉ. En tant que courtier immobilier, j’observe de la surenchère, mais le nombre de cas est en diminution.

Il faut migrer vers l'industrie 5.0 maintenant!

BLOGUE INVITÉ. L'industrie 5.0 est un phénomène surtout européen, qui prône une réindustrialisation responsable.