À surveiller: Empire/IGA, Stingray et Walmart

Publié le 19/08/2021 à 08:44

À surveiller: Empire/IGA, Stingray et Walmart

Publié le 19/08/2021 à 08:44

Par Dominique Beauchamp

Walmart (WMT, 149,10$ US): son énorme effort omni-canal n’a pas encore réalisé son plein potentiel

Les bons résultats du deuxième trimestre proviennent surtout de gains de parts de marché dans l’épicerie, de la bonne performance de Sam’s Club et de la réduction des coûts associés à la COVID-19, mais Kelly Bania de BMO Marchés des capitaux relève tout de même ses prévisions pour le prochain trimestre de 15% et de 6% pour 2022.

Au deuxième trimestre, le bénéfice a augmenté de 14% à 1,78$US par action, ce qui est mieux que le consensus de 1,57$US.

Le bénéfice avant intérêts et impôts a aussi crû de 13% alors que l’analyste avait prévu qu’il reste inchangé grâce aux ventes plus vigoureuses que prévu aux États-Unis.

Dans l’épicerie, Walmart pourrait rafler d’autres parts de marché lorsque les consommateurs redeviendront plus économes, ajoute-t-elle.

Le détaillant perd des parts de marché dans le segment des marchandises générales, mais les marges brutes bénéficient de l’assortiment des ventes et de Walmart Connect, un nouveau service média qui permet aux fournisseurs de promouvoir leurs produits en ligne. Les ventes de publicité y ont doublé en un an.

En 2023 par contre, l’échéance de plusieurs programmes d’aide aux États-Unis devrait ramener la croissance des ventes par magasins comparables à un rythme plus normal de 2% par rapport au bond de 5,4% prévu en 2022.

La thèse de placement de l’analyste repose surtout sur la prévision que les énormes investissements pour bâtir une infrastructure omni-canal - qui ne sont pas encore rentables - rapporteront de plus en plus au fil du temps, créant un avantage concurrentiel durable qui conférera une plus-value au titre.

Bien que la cadence des ventes réalisées en ligne ait ralenti de 37% à 6% du premier au deuxième trimestre parce que les clients sont retournés en magasin, Walmart prévoit des ventes en ligne de 75 milliards de dollars américains, en 2021, ce qui correspond à un taux de pénétration de 13 à 14%.

«Nous nous attendons à ce l’adoption de Walmart+ gagne en force à mesure que ce programme de loyauté ajoutera des services aux membres», écrit l’analyste.

Kelly Bania maintient son cours-cible de 170$US qui offre un potentiel de rendement de 14%.

 

 

 

 

 

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street ouvre en ordre dispersé, le Dow Jones tente un rebond

Mis à jour il y a 24 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto amorce sa journée dans le vert.

Wall Street: Lucid, visé par une enquête du SEC, s'effondre

Il y a 30 minutes | AFP

Le fabricant de véhicules électriques fait l'objet d'une enquête du SEC sur les conditions de son entrée en Bourse.

À la une

L’intelligence artificielle au service de la surconsommation?

Il y a 22 minutes | Hugues Foltz

BLOGUE INVITÉ. Pour plusieurs, le temps des fêtes rime avec achats et rabais. Mais, en avez-vous vraiment besoin?

Des travailleurs du secteur pétrolier se recyclent dans les technologies

Il y a 5 minutes | La Presse Canadienne

Un nombre croissant de travailleurs du secteur pétrolier réorientent leur carrière vers le secteur des technologies.

Wall Street: Lucid, visé par une enquête du SEC, s'effondre

Il y a 30 minutes | AFP

Le fabricant de véhicules électriques fait l'objet d'une enquête du SEC sur les conditions de son entrée en Bourse.