À surveiller: Dorel, Stantec et Bank of America

Publié le 18/06/2019 à 08:14

À surveiller: Dorel, Stantec et Bank of America

Publié le 18/06/2019 à 08:14

Par Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de Dorel, Stantec et Bank of America? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Industries Dorel (DII.B, 10,73$): le fabricant se refinance à fort prix auprès d’une filiale de Power

Moins de trois jours avant son assemblée annuelle, le fabricant d’articles pour enfants, de vélos et de meubles annonce un financement de 175 millions de dollars américains auprès d’un consortium de prêteurs dirigé par Sagard Credit Partners, une filiale de Corporation Power (POW, 27,70$).

La nouvelle convention de crédit non garantie de premier rang d’un terme de 5 ans comprend deux tranches. La première de 125 M$US servira au remboursement d’une débenture subordonnée de 120 M$ qui échoit le 30 novembre.

La seconde, de 50M$US, sera disponible pour les besoins généraux de Dorel, avec le consentement des prêteurs.

Si le refinancement rassurera les investisseurs qui voyaient venir l’échéance de la débenture convertible subordonnée le 30 novembre, l’intérêt de 7,5% exigé par les prêteurs est nettement plus élevé que celui de 5,5% de la débenture convertible qui sera rachetée, signale Khan Sabahat, de RBC Marchés des capitaux.

Ce refinancement soulagera financièrement la société puisqu’au rachat de la débenture convertible, l’échéance des crédits bancaires renouvelables garantis de premier rang et du prêt à terme sera reportée par ses prêteurs de premier rang jusqu’au 1er juillet 2021.

La dette de Dorel représente plus de quatre fois son bénéfice d’exploitation.

Secouée de toutes parts par les changements qui bouleversent les détaillants, l’imposition de tarifs et la concurrence féroce, Dorel tente à nouveau d’adapter sa structure de coûts aux revenus décroissants.

Son action a plongé de 53% depuis un an et se négocie au même cours que lors de la crise asiatique de 1998.

Avant l'assemblée annuelle, M. Khan reste neutre envers le titre et maintient son cours cible de 14$.

Stantec (STN, 31,90$): l’ingénieur-conseil modère la cadence, mais aspire encore à doubler sa taille

À la une

Pourquoi les prix du bois d'oeuvre resteront élevés

23/06/2021 | François Normand

Une étude du Rosen Consulting Group montre un effondrement des stocks de nouvelles maisons aux États-Unis depuis 1968.

Chute rapide des prix du bois d’oeuvre

16/06/2021 | François Normand

La valeur des contrats à terme a diminué à 14 reprises au cours des 16 dernières séances de négociation.

Une femme de promesse

23/06/2021 | Emmanuel Martinez

Lyne Blanchette a courageusement repris l'entreprise le Ranch cunicole à la suite de la mort de son mari.