À surveiller: Dollarama, la nouvelle Osisko et Herbalife

Publié le 29/07/2014 à 09:26

À surveiller: Dollarama, la nouvelle Osisko et Herbalife

Publié le 29/07/2014 à 09:26

Par François Pouliot

Que faire avec les titres de Dollarama, Redevances aurifères Osisko et Herbalife? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note : l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Dollarama (DOL, 89,48$) : pas une nouvelle menace de Dollar Tree

Desjardins Marché des capitaux renouvelle une recommandation d’achat.

Aux États-Unis, Dollar Tree annonce une entente pour acquérir Family Dollar dans une transaction évaluée à 9,2 G$ Us (incluant la dette).

Keith Howlett ne croit pas que la transaction de Dollar Tree affecte à court terme ses plans d’expansion au Canada. L’entreprise compte 200 établissements et entend faire grimper le compte à 1000 dans les prochaines années. Il estime que la rentabilité de ces magasins semble marginale.

SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT 

L’analyste précise que, lors de la conférence téléphonique, le chef de la direction de Dollar n’a pas exclu la possibilité d’amener les formats Family Dollar au Canada.

Monsieur Howlett ne croit cependant pas qu’il y ait de place pour ce type de format. Il note que plus de 70% de l’offre de Family Dollar est constituée de produits d’épicerie. Or, le créneau est déjà bien occupé par des noms tels que No Frills, Food Basics, FreshCo, Maxi, Super C, PriceSmart et Tigre Géant.

La cible est maintenue à 99$.

À la une

Il y a toujours des raisons de garder espoir

BLOGUE. La Bourse s'offre un deuxième mois fort rentable grâce aux largesses monétaires.Les indicateurs se contredisent.

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

29/05/2020 | Jean-Paul Gagné

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.

Deux exemples percutants de titres dits «défensifs»

29/05/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Jamais n’a-t-on vu le taux de chômage exploser comme on l’a vu au cours des dernières semaines.