À surveiller: Dollarama, BRP et Molson Coors

Publié le 28/11/2019 à 08:11

À surveiller: Dollarama, BRP et Molson Coors

Publié le 28/11/2019 à 08:11

Par Dominique Beauchamp

Photo : 123rf.com

Que faire avec les titres de Dollarama, BRP, et Molson Coors? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Dollarama (DOL, 48,87$): petits espoirs d’un retour de l’inflation

Il est encore trop tôt pour que le troisième trimestre attendu le 4 décembre le reflète, mais un soupçon d’inflation semble s’infiltrer dans les prix de Dollarama.

C’est ce qu’a observé Vishaal Shreedhar, de la Financière Banque Nationale, lors d’une récente analyse d’un panier de marchandises similaires dans des magasins de la région Toronto.

«Lors de trois visites en juin, août et octobre, nous avons vu des signes de prix plus élevés, bien qu’ils soient bien tièdes», met-il en garde.

Les prix de cinq articles communs, soit moins de 5% des trois paniers analysés, ont augmenté de 13% en moyenne alors que les prix étaient essentiellement inchangés lors des deux premières visites.

Le retour d’un peu plus d’inflation contribuerait grandement à ré-accélérer la croissance des ventes par magasins comparables et à relever les marges, ajoute-t-il.

Dans l’intervalle, M. Shreedhar s’attend à un solide troisième trimestre qui verra une hausse de 3,8% des ventes par magasins comparables, de 2,8% de la facture moyenne et d’un pour cent du nombre de transactions. Les résultats seront dévoilés le 4 décembre en matinée.

L’ouverture de 14 nouveaux magasins et les ventes comparables augmenteront les revenus de 7,3% à 928 millions de dollars, prévoit l’analyste.

En revanche, la marge brute fléchira de 70 points de pourcentage à 43,8% parce qu’une plus grande proportion des ventes provient d’articles moins chers.

Il s’attend aussi au recul de 65 points de pourcentage de la marge d’exploitation à 29,9%, sans la contribution de 4,1 millions de dollars de la part de 50,1% que détient Dollarama dans la chaîne Dollar City d’Amérique latine.

Le bénéfice devrait tout de même augmenter de 11,2% à 0,45$ par action grâce en partie au rachat de 8,4 millions ou 3,5% de ses actions depuis un an. Cette prévision est conforme au consensus.

Bien que Dollarama ait explosé de 42% depuis un an, M. Shreedhar maintient sa recommandation d’achat.

Son cours-cible de 52$ représente un multiple de 23,5 fois le bénéfice prévu à mi-chemin entre les exercices financiers 2021 et 2022.

Cette évaluation se justifie par la croissance régulière de plus de 10% des bénéfices annuels et par le potentiel de Dollar City à long terme.

Le multiple cours-bénéfices de Dollarama a touché une pointe de 34 fois au début de 2018. La moyenne s’établit à 26 fois depuis 2014.

BRP (DOO, 64,54$): tour de chapeau pour le fabricant de Ski-doo, Sea-doo et Can-Am


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

L'importance du réseau pour les petites entreprises

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. Plutôt que de laisser filer de trop grosses occasions, des TPE travaillent en équipe.

Les très petites entreprises: essentielles à l'économie

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. L'importance des très petites entreprises est bien souvent sous-estimée

Pour les TPE, un parcours parsemé d'obstacles pour atteindre la croissance

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. Seules six TPE sur dix ont connu une croissance positive entre 2012 et 2014.