À surveiller: Bombardier, Molson Coors et State Street

Publié le 22/07/2019 à 09:08

À surveiller: Bombardier, Molson Coors et State Street

Publié le 22/07/2019 à 09:08

Par Jean Gagnon
Le logo de Bombardier sur un hangar à Montréal.

(Photo: Getty Image)

Que faire avec les titres de Bombardier, Molson Coors et State Street ? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note : l’auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

Bombardier (BBD.B, 2,08 $) : un analyste croit que l’occasion est belle

Bien que Bombardier ne divulguera ses résultats du deuxième trimestre que le 1er août, Walter Spracklin, analyste chez RBC Marchés des capitaux, croit que les investisseurs ne devraient pas attendre et plutôt profiter du cours actuel qu’il juge attrayant. Il réitère sa recommandation « Sur-performance » et il maintient sa cible à 3 $.

Il y aura trois items à examiner de près dans les résultats qui seront présentés, estime l’analyste. D’abord, les développements concernant la production de son modèle d’avions d’affaires Global 7500. La direction a déjà indiqué qu’elle prévoyait peu de livraisons durant la première moitié de l’année 2019, mais que celles-ci se feront en grande partie durant le quatrième trimestre. Il faudra donc être attentif aux nouveaux commentaires que la direction pourrait fournir quant à l’accélération de la production de cet appareil.

Mais aussi, quelle sera la contribution du Global 7500 à la marge bénéficiaire ? Il s’agit d’une composante essentielle de sa prévision, indique l’analyste. Il prévoit une augmentation de la marge provenant de deux sources. D’abord, le nombre de livraisons lorsque la ligne de production sera complètement en fonction. Ainsi que les revenus de services et d’entretien sur le marché après-vente. L’analyste suggère d’être bien attentif aux commentaires de la direction sur leurs attentes concernant les marges bénéficiaires.

Enfin, maintenant que les grands axes de développement sont clairement établis, l’analyste voudra entendre ce que la direction aura à divulguer quant à la réalisation des grands projets du côté de Bombardier Transport.

L’analyste de la RBC croit que la firme est maintenant bien positionnée pour commencer à générer d’intéressants flux de trésorerie à compter de 2020, ce qui améliorera nettement son profil de risque et qui pourrait lui valoir une hausse de son évaluation.

Sur le même sujet

Bombardier procède à 196 mises à pied à Toronto

Les employés mis à pied travaillent sur les services de transport en commun régionaux dans la région du Grand Toronto.

L'indemnité de départ de l'ex-patron de Bombardier mal reçue par une firme

Glass Lewis « remet en question » les « indemnités substantielles » octroyées à Alain Bellemare.

À la une

Déclin de 13% des énergies vertes en 2020, selon l’AIÉ

Le secteur ralentit globalement, mais il y a deux gros marchés qui continueront de croître en 2020 malgré la pandémie.

Legault s'inquiète de l'avenir d'Air Transat

L’incertitude au sujet de l’avenir du transport aérien Air Transat inquiète le premier ministre du Québec.

Sail ferme six magasins, 500 emplois touchés

Sail Plein Air ferme entre autres ses quatre établissements Sportium au Québec.