À surveiller: Bombardier, MEG Energy et Sherwin Williams

Publié le 26/06/2019 à 08:59

À surveiller: Bombardier, MEG Energy et Sherwin Williams

Publié le 26/06/2019 à 08:59

Par Jean Gagnon

(Photo : Getty Images)

Que faire avec les titres de Bombardier, MEG Energy Corp et Sherwin Williams ? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note : l’auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

Bombardier (BBD.B, 2,25 $) : c’est maintenant officiel, Bombardier vend son programme CRJ

La nouvelle a surpris peu de gens, car la rumeur persistait depuis plusieurs semaines. La décision de Bombardier s’attire néanmoins l’approbation de la majorité des analystes, dont Cameron Doerksen de la Financière Banque Nationale qui maintient sa recommandation de surperformance et son cours cible de 4,85 $.

Bombardier s’est finalement retiré complètement du secteur des avions commerciaux en vendant son programme CRJ à la société japonaise Mitsubishi Heavy Industries. Elle complètera néanmoins la production de ce qui reste de son carnet de commandes, soit une quarantaine d’appareils.

La transaction est significative pour Bombardier, explique l’analyste. Elle recevra 550 millions $ US, et Mitsubishi assumera pour 200 millions $ US de garanties quant à la valeur résiduelle des avions toujours en opération. La valeur nette de la transaction pour Bombardier est donc de 750 millions $ US, estime l’analyste.

Bombardier inscrira à ses livres au deuxième trimestre une charge pour les changements qui seront apportés à sa main d’oeuvre à la suite de l’abandon de la production des CRJ. Mais ce montant serait déjà pris en compte dans les prévisions de flux de trésorerie de la firme, selon l’analyste.

Cameron Doerksen voit plusieurs éléments positifs à la transaction pour Bombardier. D’abord, la firme perdait de l’argent avec ce programme. De plus, cela limite les risques liés aux garanties de valeur résiduelle. Enfin Bombardier peut enfin se concentrer sur ses deux secteurs de base que sont les avions d’affaires et les trains.

À la une

Commerce en Asie: ne misons pas tout sur la Chine

07/12/2019 | François Normand

ANALYSE - Exporter, c’est un peu comme investir à la Bourse : il ne faut pas tout mettre ses œufs dans le même panier.

Michel Letellier, ancré dans la collectivité

Édition du 07 Décembre 2019 | François Normand

PDG DE L’ANNÉE – MOYENNE ENTREPRISE. Michel Letellier est assez unique au Québec.

Voici de quoi sont faits les PDG de l'année «Les Affaires»

04/12/2019 | Catherine Charron

BALADO. Prenez des notes. Qui sait, ça pourrait être vous l'an prochain...