À surveiller: Aritzia, Dorel et Lion Électrique

Publié le 12/10/2021 à 10:35

À surveiller: Aritzia, Dorel et Lion Électrique

Publié le 12/10/2021 à 10:35

Par Denis Lalonde

Dorel (DII.B, 10,42$) : un analyste triple son cours cible sur un an

La société Les Industries Dorel a annoncé lundi la vente de sa division de vélos, Dorel Sports, à Pon Holdings B.V., un groupe hollandais du secteur de la mobilité, pour 810 millions de dollars américains (M$US) en espèces, ce qui représente environ 1 milliard de dollars canadiens.

Dorel prévoit utiliser le produit net de la vente d’environ 735 M$US pour réduire sa dette, remettre du capital aux actionnaires et pour les besoins généraux de la société.

La vente de Dorel Sports devrait être conclue avant la fin du premier trimestre de 2022. Dorel a l’intention d’annoncer des détails précis concernant l’utilisation du produit net de la vente au moment de la clôture de la transaction.

Cette transaction a plu à l’analyste Derek J. Lessard, de la Banque TD, qui estime que Dorel a vendu sa division de vélos à sa juste valeur.

«Le prix de vente de 810M$US constitue un ratio valeur d’entreprises/bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (VE/BAIIA) de 11,3 fois, en tenant compte d’un BAIIA prévu de 71,5M$US pour l’exercice 2022.

L’analyste fonde son analyse sur la valeur du titre du concurrent Giant Manufacturing, qui se négocie à un ratio VE/BAIIA de 10,3 fois.

«Nous estimons que la valeur de la somme de toutes les divisions de Dorel est de loin supérieure à celle de l’offre de fermeture du capital (abandonnée) de 16$ l’action. «La valeur de la vente de la division de vélos est égale à celle de l’ensemble de l’entreprise. Toutefois, à ce jour, la direction avait toujours été réticente à scinder ses activités afin de créer de la valeur pour ses actionnaires, ce qui fait que la valeur de l’action croupissait près d’un creux de 20 ans», écrit l’analyste.

La direction de Dorel entend se servir du montant de la vente pour concentrer ses énergies à la croissance de ses divisions de produits pour la maison et pour les jeunes enfants.

Cette stratégie plaît beaucoup à Derek J. Lessard, qui triple la valeur de son cours cible sur un an, passant de 15,50$ à 46$. Sa recommandation sur le titre passe de «conserver» à «achat».

 

Page suivante — Lion Électrique (LEV, 11,09$US) : Banque Scotia initie la couverture du titre avec de modestes attentes

Sur le même sujet

À surveiller: Tesla, Bombardier et Corporation Pétroles Parkland

Mis à jour le 21/10/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Tesla, Bombardier et Parkland? Voici quelques recommandations d’analystes.

À surveiller: Microsoft, WSP Global et Aritzia

Mis à jour le 14/10/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Microsoft, WSP Global et Aritzia? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Myni, grande gagnante du Défi jeunes pousses en croissance Banque Scotia

Mis à jour le 02/12/2022 | Elsa Vecchi

Elle s’est démarquée lors d’un concours de pitch sur le thème de la «Vallée de la mort».

Défi jeunes pousses en croissance: Uni et Brave remporte le prix Coup de coeur du public

16/11/2022 | Elsa Vecchi

Vous avez été nombreux à voter pour son pitch d'entreprise.

COP15: protéger l'environnement, c’est payant

02/12/2022 | François Normand

ANALYSE. La nature nous procure quatre services essentiels: l'approvisionnement, la régulation, le soutien, la culture.