À surveiller: Air Canada, Amazon et Alphabet

Publié le 03/02/2021 à 09:07

À surveiller: Air Canada, Amazon et Alphabet

Publié le 03/02/2021 à 09:07

Par Dominique Beauchamp

Amazon (AMZN, 3380$ US): Jeff Bezos cède les commandes quand la pandémie soulève les résultats

Jeff Bezos cède les commandes quotidiennes de son empire au moment où la pandémie propulse les résultats d’Amazon à des niveaux inégalés.

La croissance de 42% des revenus (à 125,5 milliards de dollars américains, sans l’effet des changes) au quatrième trimestre est énorme pour une entreprise aussi gigantesque.

Cette accélération par rapport au trimestre précédent (36%) a bien évidemment dégagé un meilleur profit que prévu, en hausse de 76% à 17,93$US par action, indique Michael Graham de Canaccord Genuity.

L’élan du commerce en ligne provient de la croissance de l’engagement, de la fréquence des commandes et de la facture moyenne des abonnés au service Prime, pendant les Fêtes, ajoute l’analyste.

Numéro un de l’infonuagique, Amazon Web Services monte encore en puissance avec une hausse de 28% des revenus à 12,7 G$US, soit un rythme annuel de 51 G$US et un bond de 68% des commandes en carnet.

Il va de soi selon lui qu’Andy Jassy, le président d’AWS, qui procure à Amazon plus de la moitié de son bénéfice d’exploitation, dirige l’entreprise.

La croissance des recettes publicitaires s’est aussi accélérée de 49 à 64%, du troisième au quatrième trimestre.

Amazon prévoit des revenus totaux de 100 à 106 G$US au premier trimestre, soit plus que les prévisions de 95,4 G$ US, et une croissance de 37%.

Le bénéfice d’exploitation prévu de 3 à 6,5 G$US est inférieur aux prévisions et inclut des dépenses associées à la COVID-19 d’encore 2 G$US.

En 2020, la société a augmenté de 50% sa capacité de traiter les commandes en particulier le tri des commandes dans de nouveaux centres plus près de ses marchés et la livraison à domicile. Amazon Logistics manutentionne déjà plus de la moitié des commandes.

Amazon aura des «comparaisons difficiles à surpasser plus tard en 2021», reconnaît Michael Graham, mais la dynamique opérationnelle du trimestre lui laisse croire que les nouvelles habitudes d’achat des consommateurs persisteront après la pandémie.

«Le titre est un placement charnière pour bénéficier de vents de dos durables», dit-il.

Michael Graham augmente sa cible de 3800 à 4100$US qui repose sur l’évaluation attribuée à chacune des filiales.

L’analyste accroît aussi légèrement (2,5%) ses prévisions de revenus pour 2021, 2022 et 2023, parce que la pandémie devance l’adoption du commerce en ligne et les recettes publicitaires croissent à bon rythme.

Alphabet (GOOGL, 1919$ US): la pub en ligne double les attentes, YouTube en tête

Sur le même sujet

À surveiller: Air Canada, Suncor et Rogers Sugar

26/11/2021 | Catherine Charron

Que faire avec les titres d'Air Canada, Suncor et Rogers Sugar? Voici quelques recommandations d'analystes.

Lettre à Michael Rousseau: le langage est une habileté de direction

Édition du 24 Novembre 2021 | Robert Dutton

CHRONIQUE. Apprendre une langue, c’est d’abord apprendre. On a toujours du temps pour ça.

À la une

Mini-budget Girard: un exercice d'équilibriste

Mis à jour le 27/11/2021 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Éric Girard avait raison d’afficher un large sourire quand il a présenté son mini-budget.

Négocions un Buy North American, ça presse!

27/11/2021 | François Normand

ANALYSE. Le nationalisme économique et le protectionnisme aux É.-U. sont là pour de bon. Il faut un «game changer».

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…