À surveiller : CN, Reitmans et Kroger

Publié le 11/09/2017 à 09:00

À surveiller : CN, Reitmans et Kroger

Publié le 11/09/2017 à 09:00

Par Stéphane Rolland

Que faire avec les titres du CN, de Reitmans et de Kroger? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

Canadien National (Tor., CNR, 98,92$) : une croissance coûteuse

La forte croissance prévue exerce une pression sur le transporteur ferroviaire, constate Fadi Chamoun, de BMO Marchés des capitaux. Les bénéfices pourraient souffrir de la croissance des revenus.

La forte tenue du marché a exercé une pression sur les services du CN, indique l’analyste après une visite des installations de la société au terminal portuaire Prince Rupert en Colombie-Britannique.

La société n’aura donc pas le choix d’augmenter ses dépenses en investissement afin de s’adapter aux volumes plus élevés, selon lui. En 2018, il anticipait des dépenses d’investissement de 2,7 milliards de dollars. Il prévoit désormais qu’elles s’établiront à 3G$. Il prévient également que le bond du dollar canadien exercera une pression sur la rentabilité.

L’impact sera somme toute modeste sur le bénéfice par action. L’analyste enlève 0,01$ par action à ses prévisions 2017 et 2018, qui s’établissent maintenant à 5,11$ et à 5,61$, respectivement.

L’action du transporteur s’échange à prime de 4% par rapport au S&P 500. C’est inférieur à la moyenne de 5 ans de 12% et à la moyenne de 10 ans de 8%, souligne l’analyste.

M. Chamoun émet un cours cible de 111$, ce qui représente un multiple de 18,5 fois les profits des 12 prochains mois. Il réitère une recommandation «surperformance ».

À la une

Comment croître grâce à la dette?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. Toutes les dettes ne sont pas néfastes pour votre entreprise. Voici comment séparer le bon grain du mauvais:

Comment peut-on amadouer le crédit?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. La crise de la COVID-19 crée un stress financier important sur les entreprises.

Le plan d'affaires est-il essentiel au démarrage d'une entreprise?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. On ne «construit pas les pyramides sans avoir déjà construit un château de sable».