Vézina : Au Québec, peu d'intérêt à enseigner l'économie aux jeunes

Publié le 17/04/2013 à 11:41

Vézina : Au Québec, peu d'intérêt à enseigner l'économie aux jeunes

Publié le 17/04/2013 à 11:41

C’est le cas ailleurs au pays. Quand on leur demande s’ils croient que davantage devrait être fait, à l’école, pour familiariser les adolescents avec les notions de base en finances personnelles, 63 % des parents canadiens disent oui. La proportion atteint 73 % en Alberta. Au Québec ? 41 %.

En fait, c’est ici que le taux de réponses positives est le plus faible, et de loin, à TOUTES les 10 questions posées dans le sondage, qui portent d’une façon ou d’une autre sur l’importance de l’éducation économique chez les jeunes.

Qu’ils soient ignorants n’est pas grave, j'imagine. On s’arrangera bien plus tard. Sinon, le gouvernement s’en occupera. L’argent, ce n’est pas noble, mieux vaut ne pas en parler.

Et allez-vous demander après coup pourquoi la gestion des finances publiques est si moche, ici. Pourquoi il est si difficile de discuter ouvertement des questions d’endettement, d’enrichissement, ou de tout autre phénomène touchant l’argent. Pas pour en glorifier l’accumulation, mais simplement pour en saisir la valeur réelle.

Mais bof, c’est aux pauvres qu’appartiendra le royaume des cieux, alors pourquoi se forcer ?

À la une

Un patron qui veut son bien

Édition de Octobre 2021 | Denis Lalonde

BILLET. La fermeture du capital d'Exfo n'a pas permis de créer un maximum de valeur pour les actionnaires.

Le risque crypto pèse plus sur la Bourse qu’on ne le croit

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Les cryptos se montreraient contagieuses s’infiltrant dans les placements et les trésoreries.

À surveiller: Alcoa, Bank of America et Morgan Stanley

10:45 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Alcoa, Bank of America et Morgan Stanley? Voici quelques recommandations d'analystes.