Google achète Fitbit

Publié le 01/11/2019 à 10:48

Google achète Fitbit

Publié le 01/11/2019 à 10:48

Par Denis Lalonde
L'application FitBit sur un écran de téléphone intelligent.

(Photo: 123RF)

Google, filiale d’Alphabet, a déposé une offre de 2,1 milliards de dollars américains pour acquérir le fabricant de montres et accessoires connectés Fitbit.

Google offre 7,35$US pour chacune des actions de Fitbit. La nouvelle avait été ébruitée le 28 octobre par l’agence Reuters. Le titre de Fitbit avait terminé la séance précédente (25 octobre) à 4,31$US. Sur cette base, l’offre de Google constitue une prime d’un peu plus de 70% pour les actionnaires de Fitbit.

Fitbit dit avoir vendu plus de 100 millions de montres connectées à ce jour et compter plus de 28 millions d’utilisateurs actifs.

«Avec toutes les ressources de Google, nous serons en mesure de croître plus rapidement et d’accélérer les innovations dans la catégorie des accessoires connectés», a déclaré le cofondateur et PDG de Fitbit, James Park, dans un communiqué.

La nouvelle faisait grimper le titre de Fitbit de 0,97$US, ou de 15,61%, à 7,14$US au Nasdaq en milieu de matinée.

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

À surveiller: CGI, Google et Bombardier

29/04/2020 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de CGI, Google et Bombardier? Voici quelques recommandations d'analystes.

Bourse: les liquidités, la meilleure arme pour passer à travers la crise

24/04/2020 | Denis Lalonde

BALADO. Qu'ont en commun Apple, Alphabet (Google), Microsoft et Berkshire Hathaway?

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour le 10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

10/07/2020 | Jean-Paul Gagné

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...