Vaut-il mieux un bureau ordonné ou bordélique?

Publié le 25/02/2014 à 09:09

Vaut-il mieux un bureau ordonné ou bordélique?

Publié le 25/02/2014 à 09:09


«Le désordre d'un bureau procure le sentiment de perte de contrôle sur son environnement et sur soi. Nous réagissons à cette perte de contrôle par une dépense énergétique suffisante pour influencer notre comportement au travail. Une dépense qui, toutefois, peut aisément être compensée par une dose de glucose ou par un sentiment de satisfaction», expliquent les deux chercheuses dans leur étude.


Que retenir de tout cela? Deux choses, à mon avis :


> Votre bureau est ordonné? Tant mieux! Veillez à ce qu'il le demeure, car cela vous permettra de dépenser votre énergie dans ce qui compte vraiment.


> Votre bureau est désordonné? Pas grave! Soit vous décidez de devenir, peu à peu, plus ordonné, et vous verrez que vous aurez bientôt – comme par magie – plus de cœur à l'ouvrage que jamais. Soit vous continuez de vivre dans votre désordre habituel, mais alors pensez à prendre un peu de sucre avant de vous atteler à une tâche complexe, ou mieux pour votre santé, trouvez le moyen de ressentir un sentiment de satisfaction juste avant de vous lancer dans un travail difficile (allez quémander un compliment à un collègue, songez à l'un de vos succès professionnels, etc.).


En passant, l'écrivain français Paul Claudel a dit dans Le Soulier de satin : «L'ordre est le plaisir de la raison, mais le désordre est le délice de l'imagination».


Découvrez mes précédents billets


Rejoignez-moi sur Facebook et sur Twitter


Mon livre : Le Cheval et l'Âne au bureau


 

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Sur le même sujet

Nouveaux diplômés, quelles sont vos chances d'être embauchés?

25/04/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. L'optimisme est de mise, selon une étude menée au Canada par le cabinet-conseil Robert Half.

Gagnez en leadership grâce au cardinal Mazarin!

23/04/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. C'est qu'il savait, entre autres, comment déléguer subtilement et comment agir selon une méthode rigoureuse...

Blogues similaires

Débat: les sables bitumineux, un investissement vert?

25/04/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. Le panel «L'avenir de la finance durable au Canada» a soulevé plusieurs questions. Je les dépose pour réflexion.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...