Investir comme Buffett simplement en payant un frais?

Publié le 14/04/2010 à 00:15

Investir comme Buffett simplement en payant un frais?

Publié le 14/04/2010 à 00:15

BLOGUE.

En lisant sur le site de CNBC, nous avons croisé une publicité qui disait que Warren Buffett investissait d'une façon qui l'enrichissait considérablement à l'âge de 22 ans. Cependant, avec l'argent qu'il a aujourd'hui, on dit qu'il lui serait inutile de travailler de la même façon.

Avec quelques millions, il est possible d'obtenir des rendements hors de l'ordinaire en effectuant beaucoup de recherches. Les meilleures aubaines se situent la plupart du temps dans les très petites compagnies. Lorsqu'un individu est devenu très riche, il perd cet avantage et doit plutôt s'en tenir à des entreprises de plus grosses tailles.

L'annonce dit donc vrai, mais elle met en lumière un paradoxe important : les idées que M. Buffett trouvait lorsqu'il était jeune ne se partageaient pas! Pourtant, dans l'annonce, on offre de vendre les idées!

Pour bien comprendre, il faut garder à l'esprit que ces titres étaient disponibles en quantités restreintes. Par conséquent, l'impact sur le portefeuille pouvait être limité.

Ainsi, s'il avait 800 000$ et qu'il pouvait acheter acheter seulement 20 000 actions de la compagnie X à 5$, son portefeuille en aurait détenu à la hauteur de 12,5%. Ça aurait été fort différent avec 25 millions de dollars.

C'est pourquoi une firme ne devrait jamais prétendre pouvoir faire profiter le grand public de la techique utilisée par Buffett dans les années 50. C'est tout simplement impossible! Si la firme détient réellement la capacité de trouver de superbes aubaines, elle aurait avantage à les garder pour elle, plutôt que de les vendre pour un profit moindre. Les investisseurs devraient donc se méfier de ce type de publicité.

 

Blogues similaires

Que disent l'emploi et d'autres signaux pour la suite en Bourse?

BLOGUE. L'emploi est un indicateur contraire parce que le chômage ne peut que s'améliorer après une récession.

Bourse: la sous-performance des titres Ă  petite capitalisation tire Ă  sa fin

03/07/2020 | Denis Lalonde

BALADO. À la sortie des corrections, les rendements potentiels des titres à petite capitalisation sont importants.