Les relations diplomatiques Canada-Vietnam, selon Pham Cao Phong

Publié le 10/11/2021 à 11:00

Les relations diplomatiques Canada-Vietnam, selon Pham Cao Phong

Publié le 10/11/2021 à 11:00

L'ambassadeur du Vietnam au Canada, Pham Cao Phong, indique que son pays est en voie de numériser son économie grâce à l'intelligence artificielle. (Photo: courtoisie — ambassade du Vietnam au Canada)

BLOGUE INVITÉ. La pandémie de COVID-19 a fait ressortir la valeur de la collaboration internationale et des relations diplomatiques. D’après l'ambassadeur du Vietnam au Canada, Pham Cao Phong, la crise sanitaire mondiale a fourni une occasion sans précédent de s'adapter à de nouveaux environnements.

M. Phong a été le premier ambassadeur au Canada à présenter officiellement sa lettre de créance de manière virtuelle lorsqu'il a été reçu par l'ancienne gouverneure générale du Canada, Julie Payette, sur Zoom en 2020.

«La présentation de la lettre de créance est un honneur pour les ambassadeurs, car elle les reconnaît officiellement comme le représentant unique de l'État d'envoi dans l'État d'accueil, dit M. Phong. Malheureusement, en raison de la pandémie de COVID-19, nous n'avons pas pu le faire en personne, mais j'en garde un très doux souvenir.»

Ayant grandi à Hanoi, la capitale du Vietnam, l'ambassadeur n'a pas toujours su qu'il deviendrait un jour diplomate, bien que son sens du leadership ait commencé dès son jeune âge.

«Au Vietnam, nous avons un groupe de jeunes appelé “Doi Thieu nien Tien Phong Ho Chi Minh” (Jeunesse d'avant-garde Ho Chi Minh) où j'ai été impliqué très jeune, raconte-t-il. De temps en temps, je dirigeais l'association, et ce, pendant mes années d'école.»

Après avoir obtenu son diplôme du Collège des affaires étrangères du Vietnam, M. Phong a travaillé pendant 15 ans en tant que professeur et chercheur à l'Académie diplomatique du Vietnam. Il a ensuite rejoint le ministère vietnamien des Affaires étrangères en tant que secrétaire du ministre avant de devenir chef de cabinet. Sa première mission diplomatique a lieu plus tard, lorsqu'il part pour Hong Kong et Macao en République populaire de Chine en tant que consulat général du Vietnam.

M. Phong est arrivé pour la première fois au Canada en tant que chercheur invité au Centre de recherche Asie-Pacifique, affilié à l'Université de Toronto et à l'Université York.

«Ma tâche est de contribuer au développement des relations bilatérales et de la coopération entre les deux pays ainsi que de gérer notre ambassade ici, affirme M. Phong. Nous devons également protéger la sécurité des Vietnamiens qui étudient ou vivent au Canada.»

Les deux pays ont maintenu des relations diplomatiques grandissantes depuis près de 50 ans et le Vietnam est le plus grand partenaire commercial du Canada au sein de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ANASE).

Le diplomate a récemment déclaré lors d'un séminaire que le chiffre d'affaires du commerce entre le Vietnam et le Canada a augmenté de 28,5% au cours des sept premiers mois de 2021, indiquant un partenariat commercial stable et complémentaire. Les deux pays sont également membres du partenariat de libre-échange transpacifique (CPTPP).

«Il est très intéressant de voir que les économies de nos deux pays sont complémentaires, mais pas concurrentes, dit-il. Nous ne pouvons pas comparer la taille de l'économie du Vietnam à celle du Canada. Nous sommes un petit pays, mais vous voyez que dans le [contexte] du commerce, les produits et les marchandises sont différents.»

La nation asiatique du Sud-Est a connu un développement et une croissance économique exponentiels depuis les années 1990, ce qui lui a valu la réputation d'un miracle économique. Ce succès est dû à un changement de mentalité qui a orienté le pays vers une économie de marché à orientation socialiste, explique M. Phong.

«Nous avons reconnu que l'économie de marché n'est pas le produit du capitalisme, mais que c'est un produit de l'humanité, déclare-t-il. Nous voyons les opportunités de marché qui nous sont offertes, puis nous essayons de coopérer avec les autres pour produire ce dont le monde a besoin. C'est ainsi que nous pouvons exporter nos produits vers d'autres pays, car nous sommes passés des produits agricoles aux produits industriels.»

«La politique étrangère du Vietnam est que nous appliquons une politique étrangère d'indépendance, d'autonomie, d'amitié, de coopération et de développement, ajoute M. Phong. Nous souhaitons assurer les plus grands intérêts de l'État et de la nation sur la base des principes des Nations unies et du droit international, et garantir l'égalité et la coopération pour des avantages mutuels avec les tous les pays du monde.»

L'ambassadeur indique que le Vietnam est en voie de numériser son économie grâce à l'intelligence artificielle «pour rattraper le marché mondial» et optimiser sa réponse à la COVID-19.

Lorsque la pandémie s'est déclarée, le Vietnam a été particulièrement efficace pour limiter la propagation du virus. Cependant, une recrudescence des cas quotidiens depuis mai 2021 a mis le pays dans une situation difficile alors qu'il entre dans sa quatrième vague, en partie à cause de la pénurie de vaccins. M. Phong indique que le pays est en train d'accélérer la mise en œuvre d'un plan de vaccination et sollicite l'aide internationale.

Lorsqu'il s'agit d'établir des relations diplomatiques, l'ambassadeur dit apprécier les individus qu'il rencontre au-delà de leur position. Il ajoute qu’un excellent leadership va de pair avec une forte détermination, mais aussi avec un «doux parler», soulignant la valeur du respect, de la force collective et de l'entretien de relations avec les collègues pour parvenir à une collaboration fructueuse.

Karl Moore et Stéphanie Ricci. Karl est professeur agrégé dans la Faculté de gestion Desautels de l’Université McGill. Stéphanie est étudiante en journalisme à l’Université Concordia.

 

À propos de ce blogue

Chaque semaine, Karl Moore, professeur agrégé à la Faculté de gestion Desautels de l’Université McGill, s’entretient avec des dirigeants d’entreprise de calibre mondiale au sujet de leur parcours, les dernières tendances dans le monde des affaires et l’équilibre travail-famille, notamment.

Karl Moore