CAE, le Uber de son industrie, souhaite Marc Parent

Publié le 09/05/2019 à 10:34, mis à jour le 09/05/2019 à 10:48

CAE, le Uber de son industrie, souhaite Marc Parent

Publié le 09/05/2019 à 10:34, mis à jour le 09/05/2019 à 10:48

(Photo: Martin Flammand)

BLOGUE INVITÉ. Marc Parent, président et chef de la direction de CAE, n’a pas su tout de suite vers quelle carrière se tourner.


« Je ne savais pas ce que je voulais faire, mais je savais que je voulais faire quelque chose qui me plaisait. Pour moi, c’est très important d’agir selon ses aspirations. »


Marc Parent entretient une passion pour l’aviation depuis son jeune âge. Il s’est joint aux cadets de l’air à 13 ans et a appris à devenir un leader en grimpant dans la hiérarchie. À 17 ans, ses cours de pilotage lui ont appris à garder sa concentration en situation de stress.


Depuis, il mène une carrière bien remplie dans l’industrie aéronautique. Il a notamment fait partie de la direction de Bombardier, et il est arrivé chez CAE en 2005.


« J’ai acquis une grande expérience chez Bombardier : élaboration de programmes, travail dans différents pays et différentes cultures. Puis CAE m’a offert un poste qui m’a permis de mettre à profit toutes ces connaissances et de progresser jusqu’au poste que j’occupe aujourd’hui. »


Marc Parent a en effet été nommé président et chef de la direction en 2009 et a ainsi eu la chance d’insuffler une énergie nouvelle à la compagnie.


« Avant tout, un dirigeant doit définir l’orientation de son entreprise. Ça semble évident, mais il faut absolument avoir une vision claire et pertinente. »


Lorsque Marc Parent s’est joint à CAE, l’entreprise se concentrait sur la production et la distribution de simulateurs pour les compagnies aériennes et les constructeurs d’avions. Depuis, son équipe a ajouté une nouvelle dimension à sa stratégie : les services de formation.


« Nous avons observé le marché de nos produits et nous nous sommes demandé s’il avait le potentiel de croître jusqu’à un niveau satisfaisant pour nous. Il était évident que nous devions diriger notre attention vers la formation. Après tout, nos produits servent ultimement à former les professionnels de l’aviation. »


Le changement de stratégie a inévitablement entraîné des changements dans la culture d’entreprise.


« Nous avions une compagnie qui fabriquait des produits technologiques depuis des décennies, et nous voulions en faire une compagnie offrant principalement des services. Il nous fallait modifier notre culture, et nous y sommes presque. »


Les services de formation sont intéressants pour les compagnies aériennes puisqu’ils permettent aux pilotes d’acquérir des compétences plus rapidement. Dans un contexte de pénurie de pilotes et de personnel aérien, les transporteurs sont ouverts à toutes les solutions qu’on leur propose.


« À cause de la pénurie, les pilotes en exercice ont moins d’expérience que par le passé. Comment remédier à la situation? Nous personnalisons nos outils au moyen de données et d’analyses pour donner aux jeunes pilotes la chance de parfaire leurs compétences. »


Les services de formation de CAE sont également utiles dans d’autres domaines, notamment dans les services de santé.


« Il y a une très grande synergie entre nos services de formation destinés au domaine de l’aviation et ceux que nous proposons au domaine de la santé. Les professionnels de la santé s’inspirent d’ailleurs grandement des pratiques exemplaires en vigueur en aviation, en examinant les méthodes de formation des pilotes, le niveau de rigueur et les statistiques en matière de sécurité. »


Même si CAE est composée de trois grandes divisions et compte environ 9 000 employés, Marc Parent veut que l’entreprise se perçoive comme une petite compagnie et qu’elle reste souple et évite la bureaucratie.


« Je crois qu’il faut éviter à tout prix d’agir comme une grosse compagnie. Je ne considère pas que CAE est une grosse compagnie. Elle est importante dans notre monde, mais nos compétiteurs sont vraiment énormes. Nous essayons d’agir comme des entrepreneurs en utilisant des méthodes agiles pour créer nos produits et services. »


Pour parvenir à son but, la compagnie fait notamment appel aux nouvelles technologies, y compris l’intelligence artificielle et les analyses de données.


« Je veux que CAE soit l’Uber de notre industrie. On entend souvent ça de nos jours, mais c’est ce que nous faisons depuis des années, souvent sans même nous en rendre compte. Cette façon de penser nous a amenés à réinventer notre identité numérique… Et nous encourageons nos employés à faire partie de cette nouvelle stratégie d’innovation. »


 


Lien vers le balado (en anglais seulement)


Le présent article est une transcription condensée et modifiée d’une entrevue animée par Karl Moore, professeur agrégé à l’Université McGill, dans le cadre de l’émission The CEO Series, présentée sur les ondes de CJAD et produite par Maria Power, récemment diplômée au baccalauréat en commerce de l’Université McGill. L’article a été traduit vers le français par Elaine Doiron, traductrice. L’entrevue intégrale fait partie de la plus récente saison de The CEO Series et est disponible en baladodiffusion.


 

À propos de ce blogue

Chaque semaine, Karl Moore, professeur agrégé à la Faculté de gestion Desautels de l’Université McGill, s’entretient avec des dirigeants d’entreprise de calibre mondiale au sujet de leur parcours, les dernières tendances dans le monde des affaires et l’équilibre travail-famille, notamment.

Karl Moore