Canada Goose, une marque fière d'être canadienne

Publié le 30/04/2019 à 13:05, mis à jour le 30/04/2019 à 15:51

Canada Goose, une marque fière d'être canadienne

Publié le 30/04/2019 à 13:05, mis à jour le 30/04/2019 à 15:51

Le logo de la boutique Canada Goose au centre-ville de Montréal.

(Photo: Getty images)

BLOGUE INVITÉ. Canada Goose a beaucoup de points communs avec les Canadiens. En effet, la force, l’authenticité et la résistance sont toutes des caractéristiques que l’on peut aussi bien attribuer à la population canadienne qu’à ces manteaux d’hiver.

La compagnie incarne une autre particularité de notre pays : la jeunesse. Canada Goose fait partie des marques canadiennes par excellence, et côtoyer des marques canadiennes illustres telles que la Compagnie de la Baie d’Hudson et Canada Dry ne l’intimide pas du tout.

Dani Reiss, PDG actuel et petit-fils du fondateur Sam Tick, personnifie la démarche commerciale moderne de la marque. Il a pris la direction de Canada Goose en 2001, alors qu’il n’avait que 27 ans. Dix-huit ans plus tard, il continue de faire croître l’entreprise grâce à un leadership organique et à des avantages concurrentiels durables.

Étant né et ayant grandi à Toronto, Dani Reiss est extrêmement fier de son héritage canadien. Il est bien conscient de l’excellente réputation dont le Canada jouit sur la scène internationale, et il est déterminé à en tirer profit.

« C’est un avantage d’être canadien dans le monde des affaires, et il n’a jamais été aussi intéressant de l’être. Chaque fois que je parle du Canada, les gens me disent qu’ils aiment l’image que notre pays projette. Nos marques reflètent le respect des droits de la personne, l’honnêteté, la diversité… Je crois que le Canada est un pays qui fait rêver bien des gens, depuis longtemps. »

C’est pourquoi la production de Canada Goose est restée ici. L’entreprise peut compter sur sept usines de fabrication et sur un réseau d’entrepreneurs à l’échelle du pays. Dani Reiss a véritablement commencé à être passionné par la compagnie lorsqu’il a pris conscience de la qualité des produits Canada Goose. Il compare souvent l’entreprise à la « Land Rover du vêtement » pour sa qualité irréprochable et son authenticité.

En revanche, Dani Reiss croit qu’il y a beaucoup de « marques trompeuses qui misent sur de belles campagnes de publicité » plutôt que sur la qualité de leurs produits. Comme c’est le cas des montres suisses, l’identité de Canada Goose s’appuie sur la réputation, le patrimoine et l’histoire de ses produits de qualité. Et malgré une expansion internationale et l’arrivée de nouveaux produits et de nouveaux modèles, il n’y a jamais eu de compromis sur l’importance de cette qualité. 

À l’instar du maintien des activités au Canada, la durabilité est l’une des missions que Canada Goose s’est données en matière de production. Comme les deux tiers de la population mondiale d’ours polaires vivent en sol canadien, Dani Reiss a décidé de consacrer une partie de la vente de chaque manteau de la collection PBI de Canada Goose à la protection de l’habitat naturel situé dans le nord du pays. Depuis plus de 10 ans, il travaille en étroite collaboration avec Polar Bears International et a amassé au-delà de deux millions de dollars en dons.

« Les entreprises doivent être bienveillantes pour la société et pour les collectivités dans lesquelles elles exercent leurs activités. »

Dans le respect de ces valeurs, l’entreprise exploite aussi, dans l’Arctique canadien, des centres qui fournissent des accessoires de couture et des ressources aux couturières inuites. Au fil du temps, Canada Goose a travaillé avec plus de 14 nations inuites qui possèdent des connaissances inestimables sur la confection de manteaux et qui sont, en quelque sorte, les teneurs de marché originaux 

En novembre dernier, Canada Goose a ouvert sa plus grande boutique au Canada sur la rue Sainte Catherine, à Montréal. Certains croient que la vente au détail dans des boutiques ayant pignon sur rue est en train de disparaître, mais Dani Reiss n’est pas d’accord.

Dani Reiss, PDG de Canada Goose (Photo: courtoisie)


« Nous adorons nager à contre-courant et faire les choses différemment. Nous avons fait le même choix en renonçant aux campagnes de marketing tape-à-l’œil. Pour avoir du succès, il faut devenir une destination alléchante pour les clients.  »

Lui-même introverti, Dani Reiss croit que les dirigeants doivent adopter une personnalité extravertie lorsqu’ils assument une fonction comme la sienne. Au cours des 20 dernières années, ses capacités à développer la marque, à parler en public et à diriger la compagnie se sont améliorées, et il a remarqué que ses qualités de dirigeant ont grandi en même temps que Canada Goose.

« Plus j’avais à entreprendre de choses, à parler en public et à m’ouvrir sur le monde, plus mes qualités de dirigeant évoluaient et plus j’étais conscient de mes forces et de mes faiblesses. »

Dani Reiss est parfaitement conscient de ses compétences de leader et sait ce qu’il doit faire. Vous ne le verrez jamais prétendre être quelqu’un qu’il n’est pas. Il fait de sa nature introvertie un atout pour diriger une compagnie de fabrication de vêtements de luxe qui connaît une croissance rapide.

« Une personne introvertie peut très bien agir de façon extravertie. C’est la façon de recharger ses batteries qui change. Je crois pouvoir m’épanouir dans les deux environnements ; j’ai seulement besoin de me réserver du temps pour faire des pauses et réfléchir. Certaines de mes meilleures idées me sont venues dans ces moments-là. »

 

Lien vers le balado (en anglais seulement)

Le présent article est une transcription condensée et modifiée d’une entrevue animée par Karl Moore, professeur agrégé à l’Université McGill, dans le cadre de l’émission The CEO Series, présentée sur les ondes de CJAD et produite par Maria Power, récemment diplômée au baccalauréat en commerce de l’Université McGill. L’article a été traduit vers le français par Elaine Doiron, traductrice. L’entrevue intégrale fait partie de la plus récente saison de The CEO Series et est disponible en baladodiffusion.

 

À propos de ce blogue

Chaque semaine, Karl Moore, professeur agrégé à la Faculté de gestion Desautels de l’Université McGill, s’entretient avec des dirigeants d’entreprise de calibre mondiale au sujet de leur parcours, les dernières tendances dans le monde des affaires et l’équilibre travail-famille, notamment.

Karl Moore