La Fed hausse le taux d'escompte

Publié le 18/02/2010 à 18:28

La Fed hausse le taux d'escompte

Publié le 18/02/2010 à 18:28

La Federal Reserve a annoncé jeudi après-midi qu'elle augmentait son taux d'escompte de 0,25 % à 0,75 %, à partir de vendredi.

La banque centrale américaine avait réduit ses taux directeurs à des niveaux records dans le contexte de la crise financière. La Fed a mentionné que le calme étant revenu sur les marchés financiers, il était temps d'augmenter son taux d'escompte.

Les dirigeants de la Fed ont toutefois précisé qu'il ne fallait pas conclure par ce geste qu'ils commençaient à passer à une politique monétaire restrictive. Selon eux, l'économie a encore besoin de stimulation.

Quoiqu'il en soit, ce geste a été vu par les financiers comme un signe que les taux d'intérêt sont sur le point de remonter. Le dollar américain a bondi à la suite de cette nouvelle.

À mon avis, il s'agit d'un bon geste de la part de la Federal Reserve. Il est certain que les taux ne bondiront pas soudainement, mais elle doit préparer le terrain à une hausse éventuelle. C'est ce qu'elle fait.

Et c'est une bonne nouvelle dans le sens que cela signifie le retour à la normale pour les marchés financiers et l'économie.

Bernard Mooney

 

 

 

À propos de ce blogue

Chroniqueur au Journal Les Affaires, Bernard Mooney traite de la Bourse sous toutes ses facettes en s’adressant particulièrement aux investisseurs à long terme. Il est connu pour une vision misant sur le gros bon sens.

Blogues similaires

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | Fran√ßois Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom à l'étranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier à nos produits. Bonne ...

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

Encore trop t√īt pour sauter dans l‚Äôar√®ne

Édition du 14 Juin 2023 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les banques canadiennes pourraient rester sur le banc des pénalités quelque temps encore.