Yahoo: un gros actionnaire demande de ne plus vendre les titres d'Alibaba

Publié le 19/11/2015 à 16:35

Yahoo: un gros actionnaire demande de ne plus vendre les titres d'Alibaba

Publié le 19/11/2015 à 16:35

Par AFP

(Photo: Bloomberg)

Un grand actionnaire activiste a exhorté jeudi Yahoo à renoncer à se séparer de sa participation restante dans le géant chinois du commerce électronique Alibaba et à plutôt vendre ses activités de recherche sur internet et d'affichage de publicités.

«Nous estimons que la trésorerie nette actuelle de Yahoo et celle que va générer la vente d'une activité centrale peuvent être redistribuées aux actionnaires sous la forme de rachats d'actions et de dividendes», écrit le fonds activiste Starboard Value dans une lettre à Marissa Mayer, la patronne du groupe.

Cette volte-face est inattendue puisque Starboard, un des plus gros actionnaires, avait jusqu'ici approuvé la décision de Yahoo de céder ses 384 millions de titres Alibaba, valorisés à plus de 20 milliards de dollars. 

Le refus du fisc américain, l'IRS, de confirmer que cette transaction serait exempte d'impôts dans le cadre de nouvelles règles fiscales a sans doute contribué au revirement du fonds. 

Depuis le départ, Yahoo subordonne le versement de ce pactole à ses actionnaires au fait que l'opération soit exemptée d'impôts.

Outre sa participation dans Alibaba, Starboard demande au groupe de conserver aussi sa part dans Yahoo Japon.

«Le marché a une idée vague de la stratégie actuelle de Yahoo», affirme encore Starboard, ajoutant qu'en conséquence ils croient «que le conseil d'administration doit réfléchir à changer de direction».

Sollicitée par l'AFP, Rebecca Neufeld, une porte-parole, a indiqué que Yahoo ne faisait pas de commentaire pour l'instant.

À Wall Street, le titre Yahoo perdait 0,39% à 32,85 dollars vers 14H20 GMT, dans un marché proche de l'équilibre.

À la une

Le Québec Inc. sous-estime le potentiel de l’Italie

Le nouveau président de la Chambre de commerce italienne au Canada veut «approfondir» la relation Québec-Italie.

Rentables, les fonds de travailleurs?

EXPERT INVITÉ. Les fonds de travailleurs représentent assurément une option pertinente, voici pourquoi:

Canada: les villes veulent 7 G$ pour des logements abordables

Les maires de villes au Québec espèrent, du même coup, plus de flexibilité dans le processus.