L'iPad d'Apple coûtera 500 $ US

Publié le 27/01/2010 à 14:36

L'iPad d'Apple coûtera 500 $ US

Publié le 27/01/2010 à 14:36

Par Olivier Schmouker

Steve Jobs considère l'iPad comme le meilleur produit d'Apple. Photo : Bloomberg.

L’excitation était à son comble à San Francisco, et un peu partout sur la planète techno, alors que Steve Jobs présentait l'iPad. Le patron et fondateur d’Apple a en effet dévoilé le gadget «le plus important de l’histoire d’Apple», une tablette électronique.

PLUS : Steve Jobs convainc les investisseurs

BLOGUE : Le iPad en dix points

BLOGUE: Déjà, le iPad déçoit des développeurs

Il s’agit d’une tablette tactile ultraplate, dont l’écran est la seule et unique interface avec l’utilisateur. Pas de clavier, ni de souris. Ou plutôt, si, un clavier, mais virtuel qui fait d'ailleurs sensation dans l'assemblée. Même Steve Jobs semble excité en le présentant.

L'iPad est compatible avec Mac et PC, et se synchronise avec USB. Son prix : 499 dollars américains pour la version de base, sans 3G, et avec une mémoire de 16 Go. Puis, 599 dollars américains pour 32 Go, 699 dollars américains pour 64 Go. Et il faut ajouter 130 dollars américains pour avoir la version 3G.

Plus qu'un iPhone géant ?

Cette tablette peut être utilisée pour jouer à des jeux vidéos, écouter de la musique, regarder des vidéos, lire des livres, consulter des photos ou encore surfer sur le Web. Il est possible de s'en servir en format portrait ou paysage, comme l'iPhone.

L'iPad intègre iWorks, iTunes Store, YouTube HD et Google Maps. Toutes les applications de l'AppStore sont exploitables sur l'iPad ; celles-ci peuvent être affichées au format standard iPhone, ou redimensionnées au format de l'iPad (une démonstration est faite sur scène avec l'application New York).

L'application iWorks comporte, entre autres, les logiciels Pages (au lieu de Word) et Numbers (au lieu d'Excel). Son prix : 10 dollars américains.

Apple semble miser beaucoup sur le fait qu'on puisse jouer à certains jeux vidéos sur sa tablette. Ainsi, l'équipe d'Electronic Arts est montée sur scène pour faire une démonstration de NFS Shift : le jeu des doigts permettent d'accélérer ou de ralentir, on peut regarder derrière soi en tapotant sur le rétroviseur, etc.

La configuration de la tablette : Apple A4 1GHz, Wi-Fi n, Bluetooth 2.0 ainsi que stockage de 16 à 64 Go. L'appareil peut être doté de la 3G, avec l'opérateur AT&T, au tarif de 30 dollars américains pour un usage illimité.

D'ici deux mois au Canada

Avant même que la conférence ne se soit terminée, Steve Jobs a été informé des réactions immédiates négatives, tant de la part des analystes que des investisseurs. Une heure après le début de la conférence, le titre d'Apple perdait plus de 1% à Wall Street...

Son énervement a paru flagrant quand il a jugé bon de dire qu'il se fichait du Kindle, la tablette qu'il entend concurrencer avec l'iPad : «Amazon a fait du bon boulot, mais nous, nous avons fait mieux qu'eux!», a-t-il lancé sur scène.

Pour appuyer son propos, il a dévoilé iBooks et iBooks Store, mis au point avec le partenariat d'une demi-douzaine de maisons d'édition américaines. Les iBooks peuvent être affichés en couleurs ou bien en noir et blanc. Des vidéos peuvent être incrustrées dans ces livres numériques. Pour télécharger un livre, il faut compter environ 5 dollars américains.

L'iPad devrait être disponible au Canada d'ici deux mois, selon Apple.

 

À la une

Cook it avale MissFresh

Le montant de la transaction annoncée lundi n’a pas été dévoilé.

Bourse: Wall Street recule au début d'une semaine chargée

Mis à jour le 09/12/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine est marquée par des réunions de banques centrales et les élections britanniques.

Titres en action: HBC, HSBC, Paccar...

09/12/2019 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.