Google Cloud s'installe à Montréal

Publié le 09/03/2017 à 13:30

Google Cloud s'installe à Montréal

Publié le 09/03/2017 à 13:30

Par Denis Lalonde

Marie-Josée Lamothe. (Photo: LesAffaires.com)

Le service d'infonuagique de Google, Google Cloud, s'installe à Montréal.


Concrètement, cela signifie que Montréal devient le septième pôle de services infonuagiques de Google dans le monde.


L'annonce a été faite par la vice-présidente principale, Diane Greene, à l'occasion de la conférence Google Cloud Next, qui se tient du 8 au 10 mars à San Francisco.


Les six autres pôles de services infonuagiques de Google sont en Oregon, en Iowa, en Caroline du Nord, en Belgique, à Taiwan et au Japon.


«Ce qu'on fait, c'est d'étendre notre réseau en répondant à des besoins de stockage à proximité de nos clients dans le but d'augmenter la vitesse et de réduire la latence de nos services au Canada», explique Marie-Josée Lamothe, directrice générale, produits de consommation, gouvernement et divertissement chez Google Canada et directrice générale des activités de l'entreprise au Québec.


Mme Lamothe précise que l'annonce ne signifie pas l'ouverture d'un centre de données à Montréal, mais plutôt d'un centre infonuagique: «La différence avec un centre de données, c'est qu'il traite des requêtes et des demandes pour tous les services infonuagiques de Google comme YouTube, GMail et Google Docs», dit-elle.


Le centre de stockage aura pour mission d'augmenter la fiabilité des services pour tous les clients de Google Cloud qui seront plus proches de Montréal que des autres pôles infonuagiques de l'entreprise.


La dirigeante soutient qu'avec cette annonce, Google réitère sa confiance envers Montréal. En plus d'y posséder un bureau d'environ 100 employés, la société a récemment annoncé un investissement de 4,5 millions de dollars sur trois ans en intelligence artificielle, en appui à l'Institut des algorithmes d'apprentissage de Montréal (MILA). L'entreprise a aussi annoncé qu'une équipe de chercheurs en apprentissage profond (deep learning), dirigée par Hugo Larochelle, intégrera ses bureaux de Montréal et sera liée à Google Brain.


«Le pôle infonuagique est donc la quatrième étape de l'engagement de Google visant à reconnaître le potentiel et le talent de la région de Montréal», précise Mme Lamothe.


La dirigeante ne peut toutefois pas traiter des détails financiers du plus récent engagement de Google à Montréal. «Les contrats ne sont pas encore signés. Je ne peux donc pas vous dire où le centre sera situé, le montant de l'investissement, ni combien d'emplois seront créés», dit-elle, ajoutant que l'entreprise aime «bouger vite» même si aucun calendrier n'a encore été défini d'ici la mise en service des installations montréalaises. 


En mars 2016, Google Cloud avait annoncé l'ouverture de deux nouveaux pôles en Oregon et au Japon «avant la fin de l'année» et de 10 autres pôles à travers le monde d'ici la fin de 2017. Montréal sera la première ville canadienne à accueillir de telles installations. 


 


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Big Brother est québécois

24/07/2017 | Alain McKenna

Dans le 1984 d’Orwell, Big Brother est fictif. En 2017, c’est une technologie québécoise bien réelle.

Jeux vidéo: Blade lève 75 M$ pour une console de jeu vidéo en nuage

14/06/2017 | AFP

Après le CD et le DVD, au tour de la console de disparaître.

À la une

10 choses à savoir mercredi

Il y a 15 minutes | Alain McKenna

La CIA sur Instagram, la viande végétale de Beyond Meat chez IGA, une exposition pour comparer les pollutions urbaines.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

07:03 | LesAffaires.com et AFP

«Nous prêterons attention aux résultats de ATT, Boeing, Caterpillar, Facebook, Microsoft, Tesla et Visa.»

Titres en action: Netflix, SAP, Canon...

Mis à jour à 07:10 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.