Facebook dit avoir bloqué 3 campagnes de manipulation

Publié le 12/02/2020 à 13:58

Facebook dit avoir bloqué 3 campagnes de manipulation

Publié le 12/02/2020 à 13:58

Par AFP
Le logo de Facebook sur un écran d'ordinateur.

(Photo: 123RF)

Facebook, qui cherche à renforcer la lutte contre les tentatives de manipulation sur ses différentes plateformes, a annoncé mercredi avoir bloqué trois nouvelles campagnes visant à influencer l'opinion publique, dont une liée aux services de renseignement russes.

«Nous travaillons constamment pour détecter et faire cesser ce type d'activité car nous ne voulons pas que nos services soient utilisés pour manipuler les gens», a souligné Nathaniel Gleicher, responsable de la cybersécurité chez Facebook, dans un post de blogue. «Nous faisons des progrès dans l'élimination de ce genre d'abus, mais comme nous l'avons déjà dit, c'est un défi permanent». 

Le réseau social a supprimé plusieurs dizaines de comptes, pages et groupes sur Facebook et Instagram, non pas spécialement en raison de leur contenu mais en raison de la façon dont ils fonctionnaient et se coordonnaient pour induire en erreur leurs lecteurs sur leur identité et leurs objectifs.

La première opération était orchestrée depuis la Russie avec 78 comptes, 11 pages et 29 groupes sur Facebook, ainsi que 4 comptes sur Instagram - propriété de Facebook - et visait principalement l'Ukraine et les pays voisins. 

«Certains de ces comptes se présentaient comme des journalistes citoyens et ont tenté de contacter des décideurs, des journalistes et d'autres personnalités publiques de la région», précise l'entreprise. Selon son enquête, ils étaient liés aux services de renseignement russes.

La deuxième opération était organisée depuis l'Iran et se concentrait sur les États-Unis avec 6 comptes Facebook et 5 sur Instagram.

Ils partageaient des articles sur l'actualité politique et la géopolitique, y compris des sujets tels que les élections aux États-Unis, le christianisme, les relations américano-iraniennes ou la politique d'immigration américaine. 

Le troisième réseau travaillait depuis le Vietnam et la Birmanie et ciblait la population birmane avec 13 comptes et 10 pages Facebook. Ils critiquaient principalement deux opérateurs de télécoms et étaient liés, selon Facebook, à deux concurrents et à une société de relations publiques.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour le 10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

10/07/2020 | Jean-Paul Gagné

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...