Duolingo, la start-up qui veut changer le monde de l'éducation

Offert par Les Affaires


Édition du 08 Novembre 2014

Duolingo, la start-up qui veut changer le monde de l'éducation

Offert par Les Affaires


Édition du 08 Novembre 2014

Luis von Ahn veut transformer le secteur de l'éducation tout en luttant contre la pauvreté à l'échelle du monde. Cette noble mission, le pdg de Duolingo compte l'accomplir grâce à des applications d'apprentissage de langues, gratuites et sans publicité. Il pourrait bien y parvenir, tout en réalisant un profit au passage. Après tout, sa première start-up, reCAPTCHA, générait des revenus en forçant des millions d'internautes à transcrire des textes anciens sans le savoir.

«Nous voulions appliquer l'idée de reCAPTCHA à l'apprentissage de langues», explique Luis von Ahn, pdg de Duolingo. Professeur d'informatique à l'université Carnegie Mellon, à Pittsburgh, il a cofondé Duolingo avec son étudiant Severin Hacker, en 2011.

Le modèle de reCAPTCHA, acquise par Google en 2009, est le suivant. Avant d'accéder à un service en ligne, des internautes se voient contraints de transcrire les mots affichés à l'écran. En utilisant reCAPTCHA, ceux qui offrent ces services veulent s'assurer que leurs utilisateurs sont des humains, de manière à prévenir les attaques informatiques.

Duolingo, cependant, ne peut pas compter sur des internautes captifs pour traduire quelque 200 articles par jour pour le compte de CNN et BuzzFeed. Pour y parvenir, l'entreprise avait intérêt à élaborer un outil d'apprentissage... désirable.

À la une

La crise climatique, un eldorado pour le monde des affaires

BLOGUE INVITÉ. Et si on faisait de la planète une « business »?

«Il est temps»: les jeunes veulent leur mot à dire pour sauver la planète

09:44 | AFP

Ce sont 400 jeunes, provenant de 200 pays, qui sont réunis à Milan pour élaborer leur vision de l'urgence climatique.

France: pas d'ondes excessives sur les premiers téléphones 5G testés par l'ANFR

Il y a 3 minutes | AFP

Les treize appareils sont en dessous du seuil maximal fixé par la loi pour l’énergie que leurs ondes apportent au corps.